3 min de lecture Société

Andréa Bescond sur RTL : "Médias, je vous en veux !"

BILLET - Après la vraie fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, relayée par la quasi-totalité des journalistes, Andréa Bescond dénonce le traitement médiatique fait à l'encontre du voile et de la laïcité.

oeil monde - L'oeil de... Natacha Polony & Andréa Bescond & Philippe Caverivière & Olivier Mazerolle iTunes RSS
>
Andréa Bescond sur RTL : "Médias, je vous en veux !" Crédit Image : Unsplash/Nicola Fioravanti | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Andréa Bescond édité par Louis Rigaudière

La semaine dernière, nos médias avaient décidé d’opter pour la mesure après l’hystérie autour de l’affaire Dupont de Ligonnès. Ils avaient, pour quelques-uns, présenté leurs excuses pour avoir relayé une fausse information, mais pas que, l’affaire avait suscité un questionnement sur la manière dont tous les médias s’emparent de la même information, du même débat, jusqu’à nous en gaver, nous en écœurer, nous en abrutir.


On se disait, qu’éventuellement, ils allaient en tirer un enseignement. Alors ça, c’était dans l’hypothèse du désir d’un monde meilleur, et si, un instant, nous avons pu croire que les égos étaient bousculés et pouvaient en tirer une leçon de vie, l’humiliation d’un élu d’extrême droite envers une femme voilée dans une institution républicaine était l’occasion parfaite d’oublier les bonnes résolutions pour basculer dans la "junk info", celle qu’on digère mal, qui nous reste sur l’estomac, celle qui suscite la dopamine, l’adrénaline jusqu’à en avoir la nausée.

Oh le bonheur, l’excitation des médias ! 85 débats télévisés, des "unes" de journaux, des émissions radio, toutes stigmatisantes et nauséabondes autour du port du voile et de la laïcité. Des milliers et des milliers de partages d’articles, de statuts sur les réseaux sociaux ainsi que la photo de cette femme, son enfant dans les bras, relayée des milliers de fois.

Agir contre le racisme

Aujourd’hui, je voudrais juste parler des actions que de nombreux citoyens mettent en place contre le racisme mais attention, il ne faut pas entrer dans le déni, oui, l’islamophobie existe, tout comme le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, la xénophobie, la misogynie. Eh oui, l’être humain a de grands progrès à faire pour accéder à l’harmonie.

À lire aussi
Marlène Schiappa à l'Élysée le 30 mai 2018 Violences conjugales
Féminicides : il y aura "réquisition des armes" dès le 1er dépôt de plainte, annonce Schiappa sur RTL

Mais il existe :
• des cycles d’animations de la lutte contre les préjugés.
• des ateliers de jeunesses citoyennes, solidaires, fraternelles de confessions différentes    créant ensemble des textes, images et récits.
• des actions culturelles contre les discriminations.
• des conférences pour mieux comprendre nos histoires et mieux les partager.
• des amitiés et considérations réelles entre personnes de différentes cultures.

Ce ne sont que quelques exemples mais tout ça, les médias, vous en parlez rarement, voire, jamais. Alors aujourd’hui, je vous en veux ! Je vous en veux de mettre un coup de projecteur sur les propos d’un homme d’extrême droite et de lui donner autant de légitimité. Je vous en veux de nous faire croire que si on tient à la laïcité, on est forcément islamophobes.

"Honte à nous de choisir la facilité de la bêtise"

Je vous en veux de nous stigmatiser les uns les autres et de n’apporter aucune nuance, comme si la vie était manichéenne. Je vous en veux de nous faire croire qu’il y a le bien et le mal et rien que ça. Je vous en veux de faire le jeu de l’extrême droite et des intégristes religieux. Je vous en veux de contribuer à nous faire basculer dans l’obscurantisme.

Et Français, je nous en veux de tomber dans le panneau, d’être si manipulables, si faibles.
Je nous en veux d’augmenter l’audience de haineux en roue libre ou d’humanistes qui cumulent les amalgames. Honte à nous de choisir la facilité de la bêtise et du déversoir de nos débats puérils sur les réseaux sociaux. Quand allons-nous reprendre le fil de la Pensée, de la considération et du respect ? Quand ?

Dépêchons-nous, vraiment ! Dépêchons-nous de nous respecter ! Le temps nous est compté...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Chroniques Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants