1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Allocation adultes handicapés : "Ne divorcez pas", adresse Sophie Cluzel aux bénéficiaires
1 min de lecture

Allocation adultes handicapés : "Ne divorcez pas", adresse Sophie Cluzel aux bénéficiaires

INVITÉE RTL - Alors qu'un couple du Tarn a décidé de divorcer pour toucher une meilleure allocation adulte handicapé, Sophie Cluzel, secrétaire d’État, conseille de ne pas divorcer, car une réforme est actuellement à l'étude pour aider les couples dans le besoin.

 Photo de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, prise au Palais de l’Elysée à Paris, le 11 février 2020. (Illustration)
Photo de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, prise au Palais de l’Elysée à Paris, le 11 février 2020. (Illustration)
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
"Ne divorcez pas", conseille Sophie Cluzel aux bénéficiaires de l'AAH
01:57
"Ne divorcez pas", assure Sophie Cluzel aux bénéficiaires de l'AAH
01:57
Thomas Sotto - édité par Camille Guesdon

C'est l'histoire de William, un homme handicapé qui a décidé de divorcer de sa femme après 30 ans de mariage pour toucher une meilleure Allocation pour adultes handicapés (AAH). L'Assemblée nationale avait refusé de déconjugaliser l'AAH, une aide calculée en fonction des revenus du foyer. En étant divorcés, William et son épouse, récupèrent près de 6.000 euros par an. Ils ont fait le choix de divorcer, pour avoir moins de difficultés financières.

Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre et chargée des Personnes handicapées, répond à ce couple : "Ne divorcez pas". Elle porte actuellement une réforme pour les couples qui en ont le plus besoin. Selon la secrétaire d’État, "grâce à la réforme que nous portons, nous allons aider les 120.000 bénéficiaires de l'AAH en couple". Grâce à cette réforme, ils pourront continuer à percevoir leur AAH à taux plein quand leur conjoint sera au Smic, donc William toucherait 120 euros de plus par mois.

C'est un projet qualifié d'extrêmement pragmatique "sur lequel nous avons travaillé justement pour corriger certaines situations, pour ceux qui en ont le plus besoin". Elle entrera en vigueur dès le 1er janvier prochain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/