1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Air France : un prématuré privé de rapatriement sanitaire, faute de papiers d'identité
1 min de lecture

Air France : un prématuré privé de rapatriement sanitaire, faute de papiers d'identité

VU DANS LA PRESSE - Léon, 3 mois, n'a pas pu prendre le vol Nice-Paris pour être hospitalisé, car il n'avait pas de carte d'identité.

Un Boeing 777 d'Air France (illustration)
Un Boeing 777 d'Air France (illustration)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Léon, un bébé prématuré de 3 mois, n'a pas pu bénéficier d'un rapatriement sanitaire en avion, car il n'avait pas de carte d'identité. Comme le rapporte Le Parisien, le bébé devait prendre l'avion depuis Nice, le 8 novembre dernier, pour se rendre à Paris afin de subir une opération des yeux "en urgence".

Mais, Léon n'a pas pu monter à bord de l'avion de la compagnie d'Air France, faute de carte d'identité. "À cet âge-là, on ne lui a encore pas fait de carte d’identité. Nous l’avons déclaré et avions l’extrait d’acte de naissance, mais cela ne suffisait visiblement pas", explique Nicolas le père de Léon au Parisien. Comble de la malchance, les parents, qui se rendent de leur côté à Paris en voiture, n'avaient pas non plus le livret de famille, donc aucun papier officiel pour prouver l'identité de Léon.

L’hôpital niçois L’Archet décide alors de faire rapatrier le bébé en ambulance vers Paris. "Il a fait la route de 5h à 15h30. Il n’était plus sous oxygène depuis quelques jours. À son arrivée, il a fallu lui en remettre, car il était fatigué. En avion cela aurait, peut-être, pu lui éviter ça", confie la mère de Léon. 

Air France se défend

De son côté, Air France dit "comprendre l'émotion de la famille", et se défend en expliquant qu'il y a un protocole à respecter. "On doit cependant avoir une vigilance particulière quand un enfant voyage seul", précise le service de presse d'Air France. "Nous n’avons pas vécu la plus grande injustice mais on veut agir afin qu’il y ait plus de souplesse pour les prochains parents qui auraient à vivre ça", concluent les parents de Léon.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/