1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Air France : dans les coulisses de l’usine d’assemblage de son Airbus A220 au Canada
3 min de lecture

Air France : dans les coulisses de l’usine d’assemblage de son Airbus A220 au Canada

RTL s’est rendu à Mirabel, près de Montréal chez Airbus Canada. C’est là où est assemblé le nouvel Airbus A220 de la compagnie tricolore qui en a commandé 60 d'ici 2025.

L'A220 d'Air France
L'A220 d'Air France
Crédit : Arnaud TOUSCH / RTL
Airbus A220 d'Air France au Canada
03:58
Arnaud Tousch

C’est dans un immense hangar baigné de lumières blanches éclatantes, que les nouveaux Airbus A220 de la compagnie Air France sont assemblés. La compagnie française en a commandé 60 exemplaires pour remplacer ses A318 et A319 qui assurent les courts et moyens courriers. "Par rapport à un avion qui sera remplacé dans la flotte c’est 20% d’économies de carburant, 35% de bruit en moins à chaque fois qu’on va installer un A220 dans cette flotte", se félicite Florent Massou le chef du programme A220 de l’usine.
 
Dans ce hangar on peut voir "naître" un avion. Tout à droite, des sortes de longs cigares sont réceptionnés. "On reçoit 3 morceaux de fuselage de la part de nos fournisseurs dans le monde" explique Florent Massou, puis "on ajoute les ailes, l’empennage à l’arrière et le train d’atterrissage, il ressemble à un avion et il ne décolle pas encore".
 
Et c'est lors de cette étape qu'intervient, Marie-Claude Auger employée d'Airbus Canada, passionnée par son métier : "Je suis la 4ème génération de ma famille à travailler dans l’aéronautique, il y avait déjà mon grand-père, mon père et maintenant la fille. C’est un métier qui bouge, qui est physique, c’est motivant !" explique-t-elle avec un large sourire.
"Je m’occupe des jonctions de l’avion, cela peut être les ailes, le cockpit, tout doit être scellé pour n’avoir aucune fuite" détaille l’employée d’Airbus Canada.

Avant, ces employés travaillaient pour l’entreprise Bombardier qui était en difficulté. Mais Airbus a pris le contrôle du programme C Series, rebaptisé A220 par Airbus. Voilà aussi pourquoi ces Airbus sont fabriqués au Canada plutôt qu’à Toulouse en France.

 
"En étant chez Bombardier avant, on a fait beaucoup de sacrifice pour pouvoir lancer cet avion-là. C’est une fierté de les voir décoller sur la piste" détaille la jeune femme. Au total, 2.800 employés travaillent pour l’avionneur européen au Canada.

Le cockpit de l'A220 d'Air France
Le cockpit de l'A220 d'Air France
Crédit : Arnaud TOUSCH / RTL
Le cockpit de l'A220 d'Air France
La cabine de l'A220 d'Air France
L'usine Airbus à Mirabel au Canada
La cabine de l'A220 d'Air France
Le cockpit de l'A220 d'Air France Crédits : Arnaud TOUSCH / RTL
La cabine de l'A220 d'Air France Crédits : Arnaud TOUSCH / RTL
L'usine Airbus à Mirabel au Canada Crédits : Arnaud TOUSCH / RTL
La cabine de l'A220 d'Air France Crédits : Arnaud TOUSCH / RTL
1/1

Le moindre détail est vérifié

Et pour répondre aux demandes d'Air France, le constructeur européen doit aller dans le détail, comme le précise Pierre Millaire, ingénieur en contact avec la compagnie française : "On a défini leurs besoins, la finition des murs, des moquettes, les toilettes et des cuisines"

À lire aussi

 
Jusque-là, en France, seule la compagnie Air Austral a commandé ces airbus A220... et c'est un vrai changement pour Ariane Carrière-Roberge, spécialiste sécurité cabine plutôt habituée à construire des Airbus pour Air Baltic ou Air Canada : "Ça vient de la France, c’est en français, c’est aussi notre langue à nous, c’est rafraichissant et on est très fiers !".

Une livraison digne d'un concessionnaire de luxe

Avant la livraison, tout est vérifié plusieurs fois. David Hoch est le responsable flotte court et moyen-courrier d'Air France et souligne une mécanique à mettre en place : "La commande est de 60 appareils avec une cadence sans précédent : 6 avions d’ici la fin de l’année 2021, 15 avions en 2022 et jusqu’en 2025"

 
La compagnie française détache même son personnel sur place au Canada... "Pas plus tard qu’hier on était sur l’inspection du 2ème avion qui va sortir au mois d’octobre. On vérifie absolument tout, la moindre gouttelette de peinture on la fait reprendre" assure Laurent Passemart qui ne laisse rien passer.
 
Une fois que tout est officiellement validé, arrive le moment où le client vient officiellement prendre possession de son avion... Dominique Fafard avec son costume impeccable a probablement le rôle le plus sympathique de l'usine "on accueille nos clients avec les drapeaux de leur pays comme vous le voyez à l’entrée avec l’équipe qui s’occupe de nos clients aux petits oignons".
 
A l'intérieur, comme dans une voiture neuve, les 148 sièges sentent le cuir neuf, l'avion est rutilant et la livraison est très codifiée "c’est un peu plus complexe que de récupérer un 4x4, il n’y a d’ailleurs pas de clé ! Les pilotes d’Air France vont piloter lors d’un vol d'acceptation client et s’assurer qu’ils sont satisfaits", s’amuse le responsable de la livraison.
 
En revanche comme chez un concessionnaire de luxe, une petite cérémonie est organisée. "Symboliquement on fait une petite célébration avec l’équipe d’Air France avec un coupage de ruban et on essaie de prendre un petit verre de champagne pour célébrer le tout"
 
Une fois le contrat de réception dument signé l'avion reçoit son immatriculation tricolore et Air France en devient officiellement propriétaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/