2 min de lecture Exploitations agricoles

Agriculture : les circuits courts plébiscités depuis la crise

Côté producteur comme du côté consommateur, la crise sanitaire a favorisé l'évolution de la vente en direct.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Agriculture : les circuits cours plébiscités depuis la crise Crédit Image : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

La crise sanitaire a eu un impact sur notre façon de consommer, elle a accéléré la tendance. Les Français veulent de plus en plus acheter directement auprès des producteurs, en circuit court.
 
Circuit court, cela signifie que vous achetez vos tomates ou votre poulet soit directement au producteur, soit il y a au maximum un intermédiaire. Et le lieu de production se situe à moins de 80 kms de l'endroit où vous êtes, c'est la définition légale du ministère de l’Agriculture.
 
Un peu plus de 20% des agriculteurs vendent en direct : souvent, ils refusent le système des grandes surfaces et préfèrent vendre à la ferme, ou dans des magasins de producteurs. Ce sont aussi des  produits livrés dans les centres villes, l'origine du mouvement ce sont les AMAP. 

Aujourd’hui,  ça représente 10% de la consommation des produits alimentaires en France, mais ça pourrait grimper à 25% dans les 4 ans, estiment les chambres d'agriculture.
Elles viennent d'ailleurs de lancer avec le gouvernement une plateforme sur internet. 

400% de ventes en plus pour les drives fermiers

Sur le site fraisetlocal.fr, vous rentrez  l'endroit où vous habitez, les produits que vous cherchez et vous obtenez  toutes les fermes et points de ventes directes autour de vous. Il y a à peu près 9.000 adresses recensées pour l'instant.

Avec la crise, les drives fermiers ont vu leurs ventes bondir jusqu’à +400 %. Plus de qualité, de la transparence, un dialogue avec le producteur directement et des prix intéressants.  C'est aussi plus écologique, ça fait moins de transport en camion et puis dernier argument important, ça préserve les emplois de la région.
 
La vente par circuits courts va aussi s'accélérer grâce à la loi alimention, qui va imposer à partir de janvier prochain 50% de produits bios, labels ou locaux justement  dans les cantines scolaires.

À lire aussi
assurances
Gel des récoltes : les agriculteurs soumis aux difficultés des assurances

Avant la crise, les petits commerces n'en pouvaient plus de la concurrence des grandes surfaces et d'internet, Amazon faisait peur. Avec la crise, ils se sont organisés. Avec le click and collect, ils se sont mis eux aussi sur internet. 

Le primeur du quartier, le boucher livrent parfois même à domicile. Il faudra voir dans les mois qui viennent si tout cela se consolide. mais dans notre façon d'acheter, il y aura peut-être un avant et un après Covid.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Exploitations agricoles Fruits et légumes Alimentation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants