1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Agriculture : "Le numérique va nous apporter des services considérables", dit un éleveur
1 min de lecture

Agriculture : "Le numérique va nous apporter des services considérables", dit un éleveur

INVITÉ RTL - Hervé Pillaud, éleveur et spécialiste des nouvelles technologies, explique sur RTL son enthousiasme quant à leur développement dans son secteur.

Des vaches en Loire-Atlantique (illustration)
Des vaches en Loire-Atlantique (illustration)
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Agriculture : "Le numérique va nous apporter des services considérables", dit un éleveur
07:28
Agriculture : "Le numérique va nous apporter des services considérables", dit un éleveur
07:28
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Jérémy Billault

Le métier d'agriculteur est devenu l'un des plus high tech qui soit aujourd'hui. GPS, drones, intelligences artificielles : les producteurs et les éleveurs sont de plus en plus nombreux à se convertir. 

Dans les élevages aussi, on est connecté. "Le numérique n'est pas uniquement l'affaire des grosses exploitations industrielles, précise Hervé Pillaud, éleveur en Vendée et spécialiste des nouvelles technologies. On peut associer, élevage à taille humaine, bien être animal et confort de l'éleveur. Et le numérique va nous apporter des services considérables pour y arriver".

"Je prends l'exemple des robots de traites, dimensionnés pour une soixantaine de vaches. Mon ami Étienne a le temps de prendre le petit-déjeuner avec ses enfants pendant que les vaches sont à la traite. Il surveille sur son smartphone les indications que lui donne le robot et il ira faire un tour plus tard pour contrôler les choses."

L'éleveur évoque également des caméras, "pour surveiller le comportement des animaux".  "Quand j'étais jeune, on se levait 4 à 5 fois par nuit en période de vêlage, maintenant on peut surveiller directement de notre lit si tout se passe bien."

On a encore des choses meilleures qui nous arrivent

Hervé Pillaud, éleveur en Vendée, sur RTL
À écouter aussi

Hervé Pillaud se montre même très enthousiaste sur l'avenir. "On a encore des choses meilleures qui nous arrivent, la e-médecine vétérinaire commence à arriver dans les élevages. Le numérique va nous permettre d'assurer par nous-mêmes la traçabilité et la communication sur nos produits, avec du miel, du lait, des œufs..." 

"Les clôtures électriques arrivent", ajoute-t-il, une manière de "gérer le pâturage très simple", beaucoup moins contraignantes pour l'agriculteur et moins douloureuses pour les animaux qui s'en approcheront.

L'équipe de l'émission vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/