2 min de lecture Histoire de France

75 ans du débarquement de Provence : une histoire méconnue

RÉCIT - 6 juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie. Pour tous les écoliers de France, c'est le Débarquement. Pourtant, un second débarquement à eux lieu, deux mois après, en Provence.

Photo prise en août 1944 de troupes alliés débarquant à Saint-Tropez.
Photo prise en août 1944 de troupes alliés débarquant à Saint-Tropez. Crédit : OFF/AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

"Nancy a le torticolis", "Gaby va se coucher dans l'herbe", "le chasseur est affamé"... Quand les Résistants français entendent ces message sur les ondes de la BBC, à 19h15 le 14 août 1944, ils savent que la libération du Sud est imminente. Ainsi débute ce que l'histoire a retenu sous le nom de débarquement de Provence.

Exactement 70 jours après le débarquement de Normandie, l'opération "Dragoon" est ainsi lancée en Méditerranée. Plus de 400.000 hommes, Français, Américains, Anglais et Canadiens, convergent vers la Provence. Des milliers de tonnes d'obus tombent sur l'ennemi, dont les troupes ont déjà été réduites, happées par le front normand.

À partir du 15 août, les hommes débarquent, avec des chars et du matériel, au fil de l'accostage des bateau. L'armada est impressionnante : 2.200 bâtiments, dont 850 navires de guerres. La côte, pleine de mines posées par les Allemands, est meurtrière.

Le 15 au soir, près d'un quart des effectifs ont débarqué. Ils ont pour objectif de gagner au plus vite la route nationale 7, qui deviendra la "route des vacances", pour atteindre la vallée du Rhône et prendre les Allemands par surprise afin de soulager le front de Normandie. 

Une progression rapide

L'Armée B, sous les ordres du général de Lattre de Tassigny, est composée de métropolitains qui ont fui la France défaite en 1940, de pieds noirs et de goumiers marocains. Elle a pour objectif de prendre les ports de Toulon et Marseille. Le premier est libéré le 27 août, la cité phocéenne le lendemain.

À lire aussi
Emmanuel Macron, lors des commémorations du 11-Novembre commémoration
11 novembre 2019 : le programme des commémorations

Une fois ces objectifs remplis, l'armée continue sa progression. Le 3 septembre, Lyon est libéré, puis Mâcon, Autun et Dijon. Le 12 septembre, la jonction est faite en Bourgogne avec les troupes débarquées en Normandie. Le 25 septembre, l'Armée B fusionne avec les Forces françaises de l'Intérieur et devient la Première Armée française. Le 8 mai 1945, le général de Lattre de Tassigny est au côté des Alliés quand l'Allemagne capitule. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire de France Histoire Seconde Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants