2 min de lecture Débarquement de Normandie

Débarquement du 6 juin 1944 : il y a 75 ans, "la bataille suprême" était engagée

RÉCIT - Véritable tournant dans la Seconde Guerre mondiale, le D-Day signe le début de la défaite allemande. Retour sur cette journée historique, appelée "la bataille suprême" par le Général de Gaulle.

Omaha Beach, le 6 juin 1944 lors du débarquement allié
Omaha Beach, le 6 juin 1944 lors du débarquement allié Crédit : US Navy
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Le 6 juin 1944, l'Allemagne nazie occupait la majeure partie de l'Europe. La Seconde Guerre mondiale dure depuis 5 ans. Les Alliés cherchent à reconquérir le continent. En 1943, ils ont réussi à libérer le sud de l'Italie en débarquant en Sicile.

Mais, pour vaincre l'Allemagne, il faut ouvrir un nouveau front. Le meilleur point de départ des troupes est le Royaume-Uni, l'allié le plus proche de la France. Or, les Allemands ont disposé une ligne de défense très importante tout au long de l'Atlantique, du nord de la Norvège au sud-ouest de la France.

Très vite, la Normandie s'impose comme un lieu stratégique : les plages sont larges, profondes, et à bonne distance de l'Angleterre. La protection des Allemands y est plus faible car ils s'attendent à voir leurs ennemis débarquer dans le Nord-Pas-de-Calais.

L'opération militaire "Overlord" est mise en place et dirigée par le général Eisenhower. Objectif : établir un point d'appui à l'intérieur des terres françaises pour ensuite pouvoir débarquer toute l'armée. 

Les Allemands n'y croient pas

Le 6 juin 1944, "Overlord" commence. À 6 heures du matin, 7.000 navires s'approchent des côtes normandes. Depuis minuit, le terrain est préparé. 5.000 tonnes de bombes ont été lâchées du Havre à Cherbourg pour anéantir les défenses allemandes, notamment les blockhaus. Situés en haut des plages, les soldats allemands se postaient à l'intérieur et avaient une bonne visibilité sur l'océan, ce qui étaient dangereux pour les Alliés.

À lire aussi
Brigitte Macron est l'invitée exceptionnelle de RTL Soir jeudi 20 juin Brigitte Macron
Brigitte Macron sur RTL : "On a beaucoup ri" avec Melania Trump

Vers 3 heures, plus de 20.000 parachutistes ont été largués à proximité des plages, avec pour mission de libérer tous les accès afin d'atteindre l'intérieur des terres rapidement.

Alors que les Allemands ne croient toujours pas à un débarquement massif des Alliés et n'ont même pas jugé nécessaire de réveiller Adolf Hitler, l'artillerie navale débarque sur les 70 kilomètres de côte. 

Trop tard pour faire marche arrière

Les navires se dispersent dans cinq plages nommées Utah Beach, Omaha Beach, Gold, Juno et Sword. Le débarquement est complexe. Les plages sont recouvertes de mines et d'obstacles allemands. Les bateaux disposent de char, qu'ils font passer en premier pour déterrer les mines et installer des tapis afin que les soldats ne s'enlisent pas dans le sable.

Cela ne se passe pas toujours comme prévu. À Omaha Beach, les chars qui devaient protéger les hommes ont coulé. Les bombardements n'ont pas réussi à détruire les défenses allemandes. Les soldats se retrouvent à découvert et essuient les tirs ennemis. La question de faire demi-tour se pose, mais il est trop tard et faire marche arrière est trop risqué. Au total, 1.000 hommes perdront la vie sur cette plage

"La bataille suprême est engagée"

Le débarquement durera toute la journée. Des navettes maritimes font des allers-retours entre l'Angleterre et les côtes françaises pour ramener des soldats.

Il est 18 heures quand Charles de Gaulle, président depuis quelques jours du gouvernement provisoire de la République Française, déclare à la radio de Londres que "la bataille suprême est engagée".

Au soir du 6 juin, plus de 156.000 hommes viennent de débarquer sur les côtes normandes. 10.000 sont tombés au combat, blessés, ou disparus. C'est le début de la Bataille de Normandie, qui durera jusqu'au 29 août 1944 et permettra de libérer la quasi-totalité de la France. 

>
Walter Hurd, héros du Débarquement Crédit Média : RTL Originals | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débarquement de Normandie Histoire Commémoration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants