2 min de lecture École

65% des Français favorables à une approche plus concrète des mathématiques

À l'occasion de la journée spéciale mathématiques sur RTL, un sondage CSA Research réalisé pour "Le Point", avec RTL, dévoile que 61% des Français ont bien aimé les mathématiques à l'école même si l'enseignement ne donne pas satisfaction.

Un problème de mathématiques
Un problème de mathématiques Crédit : Commons Wikipedia
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les maths, bête noire pour de nombreux élèves ? La conclusion de notre sondage* CSA Research réalisé pour Le Point, avec RTL, ne va pas dans le sens de ce présupposé populaire. Il en ressort en effet que 61% des Français ont bien aimé les mathématiques à l'école. Or, si 55% se disent satisfaits au sujet de l'enseignement de cette matière, ils sont encore plus nombreux à se montrer favorable à une approche plus concrète. En effet, 65% des Français estiment que cela faciliterait l'apprentissage des mathématiques.

Les maths étaient donc la deuxième matière préférée des sondés à l'école (33%), derrière le Français (37%) et devant l'Histoire-géographie (31%). Il apparaît que cette préférence pour les mathématiques varie surtout selon le sexe. Ainsi, 38% des hommes préféraient les maths à l'école - avant l'Histoire-géographie puis le sport -, ce qui en fait la première matière appréciée de la gent masculine, contre 29% pour les femmes, qui relèguent cette matière à la troisième place derrière le français et les langues.

En termes d'âges, les maths se trouvent toujours dans le top 3 des matières préférées des sondés, contrairement au français qui est davantage cité par les plus âgés, beaucoup moins par les plus jeunes. La matière est particulièrement appréciée par les catégories socio-professionnelles les plus aisées. Les CSP + la hissent en effet sur la première marche du podium (31%) ex æquo avec le Français, devant les langues étrangères (29%).

Peut mieux faire

Mais les mathématiques, une matière considérée par certains comme stressante, décourageante, voire ennuyeuse, ne sont pas sans détracteurs. Parmi les sondés qui crient leur désamour pour les cours de maths (39%), la majorité (61%) se justifie par les difficultés rencontrée en classe. L'aspect trop théorique des cours a quant à lui dissuadé près de 40% des personnes réfractaires aux chiffres.

À lire aussi
Grève du 5 décembre : comment ça se passe dans les écoles ? grève
Les infos de 7h30 - Grève : l'accueil dans les écoles toujours compliqué ce mardi

Si pour beaucoup de sondés (55%), l'enseignement des mathématiques au primaire et collège est satisfaisant, 45% pensent l'inverse, en particulier chez les 65 ans ou plus (53%). Des approches plus concrètes lors des cours (65%), comme des exercices de mise en situation, et ne meilleure formation des enseignants à la pédagogie (43%) rendraient les cours de maths plus attractifs. Bon nombre estiment également que mettre moins de pression sur les petites têtes blondes doperait leur amour pour le théorème de Pythagore, règle de trois et autres nombres premiers (43%).

*Étude réalisée en ligne du 28 septembre au 4 octobre 2017, sur un panel de 1.004 Français représentatifs de la population âgés de 18 ans et plus, et construit selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession, région de résidence et taille d'agglomération).

Les Grosses Têtes se sont mises aux mathématiques

>
Interrogation en maths dans Les Grosses Têtes Crédit Image : dailymotion | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Sciences Enseignement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants