1 min de lecture SNCF

VIDÉO - SNCF : les trains de nuit, ode à la lenteur dans une France à grande vitesse

Il ne reste plus que deux lignes de train de voyageurs circulant la nuit en France. Des trains-couchettes et des lignes encore empruntées par des centaines de voyageurs, pour lesquels elles sont indispensables.

>
Ils militent pour le retour des trains de nuit Crédit Image : M6 / Martin Gabriels | Crédit Média : M6 / Martin Gabriels | Date :
Martin Gabriels et Sophie Merle

Paris. Gare d'Austerlitz. Il est 19h30. 400 passagers vont emprunter l'un des deux derniers trains de nuit de France. La ligne Paris-Briançon. Le trajet en train-couchettes va durer près de 12 heures. Les compartiments de 6 couchettes devraient être entièrement rénovés d'ici 4 ans pour un budget annoncé de 30 millions d'euros. 

Dans des couloirs très exigus, les contrôleurs veillent sur la sécurité des passagers. Ces trois dernières années, 6 lignes ont été supprimées. Il n'en reste plus que deux, Paris-Briançon et Paris-Toulouse. Des lignes que l'Etat a jugé indispensables à la desserte des territoires et qu'il subventionne à 50%.

Mais ce soir, Jean-Michel, l'un des contrôleurs n'a pas vraiment le temps de s'attarder sur le sort des trains de nuit. Deux femmes souhaitent voyager dans un compartiment exclusivement féminin. Des espaces mis en place il y a sept ans et souvent pris d'assaut. 

Une ode à la lenteur

La nuit tombe. Dans sa voiture, Philippe, un voyageur habitué des trains de nuit profite du calme qui s'installe dans le compartiment. Pour lui qui vit à Gap,  et se rend régulièrement à Paris pour des raisons professionnelles, ce train est indispensable

À lire aussi
Des employés de la SNCF (illustration) SNCF
La gestion de la SNCF épinglée par la Cour des comptes

"C'est très très pratique pour moi parce que pour deux jours d'intervention, j'ai qu'une seule nuit à passer à Paris." En moyenne, son aller-retour lui coûte 60€

Le train arrive à Briançon, son terminus après 12 heures de trajet pour 1.000 km parcourus, une ode à la lenteur dans une France à grande vitesse.  

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
SNCF Transports Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants