2 min de lecture Prostitution

Covid-19 : la demande d'aide des travailleuses du sexe à l'État peut-elle aboutir ?

PODCAST - Chaque jour, François Lenglet et Catherine Mangin se penchent sur les bouleversements économiques que provoque la crise du coronavirus. Dans cet épisode, ils évoquent la précarité des travailleurs et des travailleuses du sexe depuis la mise en place du confinement.

Lenglet - Coronavirus_245x300 Hors Série : Lenglet-Co : Crise du Coronavirus François Lenglet & Catherine Mangin iTunes RSS
>
14. Covid-19 : la demande d'aide des travailleuses du sexe à l'État peut-elle aboutir ? Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Catherine Mangin

Les travailleurs et travailleuses du sexe, frappés par "une insécurité financière extrême", depuis la mise en œuvre du confinement, demandent la création d’un "fonds d’urgence" pour leur venir en aide.

Cette demande très sérieuse a été adressée le lundi 6 avril à Emmanuel Macron par la Fédération Parapluie Rouge, qui réunit les associations de santé communautaire des travailleurs et travailleuses du sexe, comme le Syndicat du TRAvail Sexuel (STRASS). L'organisation justifie un tel dispositif dans le but "permettre un revenu de remplacement le temps du confinement".

"C’est tout un business qui a été interrompu par le confinement, explique François Lenglet. Du coup, ces professionnels sont dans une situation extrêmement précaire, d’autant plus que beaucoup d’entre elles ou d’entre eux sont dans une situation irrégulière, n’ont pas de papiers… Et les hôtels ont fermé...

Leur demande a peu de chances d'aboutir

La demande des associations de défense des travailleurs et travailleuses du sexe au président de la République a peu de chances d’aboutir. C'est en effet très difficile d’évaluer leurs recettes. Ils ou elles sont souvent payés au noir. On va sans doute les renvoyer à des dispositifs d’aides plus large, ceux des personnes qui n’ont pas de ressources.

À lire aussi
Une paire de menottes et un brassard de police (illustration) faits divers
Côte d'Azur : un réseau de prostituées colombiennes démantelé

Leur activité risque de pâtir de la crise bien au-delà du confinement. Même si les Français retrouvent la possibilité de sortir, la prostitution par temps de distanciation sociale, ça semble compliqué. Alors on peut imaginer que certaines ou certains prostitué.e.s se reconvertiront dans les rencontres virtuelles. Il se pourrait que l’épidémie entraîne une digitalisation accrue. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Hors-série Lenglet-Co : crise du coronavirus, un podcast quotidien présenté par François Lenglet et Catherine Mangin, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et révolutions provoquées par la crise du coronavirus en France, en Europe et dans le monde.

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl et ou laissez un message sur la page Facebook de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prostitution Travail Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants