2 min de lecture Voiture électrique

Automobile : le difficile pari de l'Airbus de la batterie électrique en Europe

ÉDITO - La commission de Bruxelles va réunir des industriels européens pour tenter de créer un "Airbus de la batterie électrique", qui fait l'objet d'une offensive asiatique.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Automobile : le difficile pari de l'Airbus de la batterie électrique Crédit Image : AFP / Joël Saget | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

La commission de Bruxelles va réunir des industriels européens pour tenter de créer un "Airbus de la batterie électrique". C'est un sujet stratégique. Tous les constructeurs automobiles du monde parient désormais sur la voiture électrique. Dans ces véhicules, il y a bien sûr une batterie, qui représente 40% de son coût de production, 40% de sa valeur.

C'est l'objet d'une offensive asiatique - chinoise en particulier - qui d'ici à 2020, 80 à 90% des batteries pour voitures seront fabriquées par des Chinois. Et particulièrement par CATL, un monstre qui a été créé et protégé par Pékin en vue de dominer le marché mondial. 

Le gouvernement chinois le soutient via des subventions directes et des pratiques douteuses. Il impose par exemple aux constructeurs occidentaux présents en Chine, d'y acheter leurs batteries, faute de quoi leurs véhicules ne sont pas éligibles au bonus écologique pour le consommateur chinois. 

À lire aussi
Du gaz s'échappe d'un véhicule à Lille (illustration) carburants
Prime à la conversion de 4.000 euros : comment en bénéficier ?

Le gouvernement multiplie aussi les acquisitions de mines où l'on extrait le lithium et le cobalt, métaux rares et indispensables à la fabrication de l'aimant de la batterie. La Chine a littéralement fait une razzia dans les mines d'Australie, d'Amérique du Sud et du Congo.

Vers une offre alternative européenne ?

Que la Chine siphonne une grande partie de la valeur des véhicules électriques dans le monde, via le contrôle des batteries. Le cauchemar des industriels, c’est le syndrome panneaux solaires. En quelques années, Pékin avait lessivé les producteurs européens, et pris le contrôle de ce marché chez nous, grâce aux frontières ouvertes de l’Union européenne.

Du coup, l’Europe veut construire une offre alternative sur les prochaines générations de batteries, celles qui équiperont les véhicules électriques à partir de 2022-2023. En France, nous avons une société spécialisée, elle s’appelle Saft, qui appartient au groupe Total. Elle s’est alliée notamment à l’allemand Siemens et au belge Solvay pour ce programme. Mais encore faut-il que l’environnement soit propice.

Plusieurs obstacles à l'Airbus de la batterie

Pour que l’Airbus de la batterie décolle, il faudra probablement un soutien financier à l’effort d’investissement initial. Il faudra ensuite que l’Europe puisse se défendre en cas de pratiques anti-concurrentielles chinoises, et là, on a les plus grands doutes. Et il faut aussi des clients. Ça, des clients, il y en a, avec tous les constructeurs européens.

Mais le problème, c’est que chacun joue sa partie. Les constructeurs européens nouent des alliances avec… des Chinois. Les Allemands en particulier. BMW vient de signer un contrat de plus de 4 milliards avec CATL, il est même question qu’il entre au capital de l’entreprise. 

Daimler achète aussi de façon massive à CATL, tout comme Volkswagen. Le fabricant de l’empire du milieu vient d’ailleurs d’installer une usine en Allemagne, il va créer mille emplois et profite de larges subventions publiques allemandes… Autant dire que ce ne sera pas facile, pour les futures batteries européennes, de se faire une place si des liens étroits se sont noués entre leurs clients et leurs concurrents asiatiques
Toute l'actualité économique présentée par le service éco de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voiture électrique Écologie Chine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795121002
Automobile : le difficile pari de l'Airbus de la batterie électrique en Europe
Automobile : le difficile pari de l'Airbus de la batterie électrique en Europe
ÉDITO - La commission de Bruxelles va réunir des industriels européens pour tenter de créer un "Airbus de la batterie électrique", qui fait l'objet d'une offensive asiatique.
https://www.rtl.fr/actu/conso/automobile-le-difficile-pari-de-l-airbus-de-la-batterie-electrique-en-europe-7795121002
2018-10-10 10:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AGu_MJXj1dzGXv063TjSYQ/330v220-2/online/image/2018/1010/7795121381_une-voiture-electrique-en-charge-illustration.jpg