2 min de lecture Épidémie

Virus en Chine : "Il n'y aura pas d'épidémie en France", selon un professeur

INVITÉ RTL - Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Bichat à Paris, aussi expert à l'OMS, rassure à propos du risque d'infection au coronavirus en France.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Virus en Chine : "Il n'y aura pas d'épidémie en France", selon un professeur Crédit Image : STR / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Chloé Richard-Le Bris

Pour l'heure, on dénombre 17 morts et 549 cas de contamination au coronavirus en Chine, mais aussi désormais aux États-Unis, au Japon, en Thaïlande, en Corée du Sud et à Taïwan. Le virus serait apparu sur un marché de Wuhan en plein cœur de la Chine, il est probablement d'origine animale. 

Les premiers cas sont apparus début décembre et il s'agit sans doute d'une transmission de l'animal à l'Homme. "En général les épidémies commencent comme ça. Et après, ce qui fait durer l'épidémie, ce sont les transmissions d'homme à homme,", souligne Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Bichat à Paris, aussi expert à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L'animal visé ici est la civette, une sorte de chat musqué. Ce serait ainsi un animal malade, "ou du moins infecté ou colonisé par ce virus", qui aurait contaminé des hommes dans ce marché. "Ce n'est pas toujours facile, comme ils ne sont pas toujours malades, de détecter un animal qui est infecté." Sans oublier que, en Chine, "le rapport avec les animaux, la nourriture, est particulier pour nous culturellement. Et c'est (...) certainement quelque chose qui peut éventuellement favoriser la genèse des épidémies."

Êtes-vous inquiet de l’épidémie de coronavirus en Chine ?
Nombre de votes : 6362 *Sondage à valeur non scientifique

La symptomatologie est connue : "Fièvre, syndrome pseudo-grippal, ça veut dire avoir mal dans les muscles et les articulations, puis des signes respiratoires. On va commencer à tousser, cracher et souffler. (...) Ce n'est absolument pas quelque chose de particulier, de très mystérieux, c'est très habituel. Ça peut d'ailleurs ressembler à un rhume." Le virus peut également se manifester sous des formes variées : "Ça peut être des formes très bénignes, ça peut être des formes plus graves, comme ici.Il y a eu 17 décès, ce sont des formes graves, mais ce n'est pas la majorité des cas."

Comme traitement, l'isolement

À lire aussi
Une femme masquée à la suite du coronavirus (illustration) épidémie
Coronavirus : la ministre de la Santé confirme un 12e cas en France

La mise sous quarantaine, de Wuhan, ville de 11 millions d'habitants, "(...) est une bonne décision. Ça peut ressembler comme dans les films, mais pour arrêter la transmission de personne à personne, d'homme à homme, une des mesures les plus efficaces c'est d'arrêter le mouvement de la population. (...) C'est l'épicentre de l'épidémie et je pense que ça va permettre, vraiment, de diminuer le nombre de cas."

En France, "il va y avoir des cas suspects, mais il n'y a pas du tout de cas pour l'instant. Mais il y a eu des cas suspects qui ont eu de la fièvre, car (...) ce sont des signes très banals." Le Professeur ajoute que pour être contaminé, "il faut des contacts rapprochés, fréquents, de moins d'un mètre. Ça dépend de la virulence, mais on peut être contaminé."

En terme de traitement, "le traitement c'est l'isolement (...), il n'y a pas de traitement spécifique." Les antibiotiques ne soignent pas un virus, "mais quand on a une pneumonie liée à un virus, en général ça se sur-infecte par une bactérie", et ainsi le patient peut prendre des antibiotiques, "pour lutter contre l'infection et diminuer la gravité".Pour le Professeur, "il n'y aura pas d'épidémie en France", peut-être quelques cas isolés, "parce qu'on sait faire, on sait contenir, on sait isoler ces patients."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Chine Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants