1 min de lecture Risque sanitaire

Vers dans du lait infantile : Gallia réfute la présence d'insectes dans son produit

Les investigations menées par la marque Gallia après que des parents ont signalé la présence de larves dans des boîtes de lait infantile "n'ont révélé aucune présence d'insectes", a indiqué la société jeudi 28 mai.

Ver trouvé dans une boite de lait Gallia AR 2e âge par un couple du Var le vendredi 28 février
Ver trouvé dans une boite de lait Gallia AR 2e âge par un couple du Var le vendredi 28 février Crédit : DR.
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Depuis cet hiver, des parents ont témoigné de la découverte de larves dans le lait en poudre de leur bébé et porté plainte contre Gallia. Sur RTL, au moins huit familles ont déclaré avoir découvert des vers (ou des larves) dans des boites de lait dans plusieurs régions de France (Bretagne, Var et Île-de-France). Cinq d'entre elles ont porté plainte contre la société

Pourtant, Gallia - qui n'a pas souhaité dire à l'AFP le nombre de signalements reçus - affirme dans un communiqué avoir pris ces alertes "très au sérieux" et mené des investigations démontrant que ses produits sont "conformes à (ses) plus hauts standards de qualité"


"Nous avons procédé depuis les premières réclamations à l'analyse de plus de 100.000 boîtes et au tamisage de plus de 9.000 boîtes, sur la base d'un échantillon large, en présence d'huissiers. Ces analyses n'ont révélé aucune présence d'insectes", détaille le Laboratoire. 

Gallia ne sait pas d'où proviennent ces insectes

Si Gallia a toutefois décidé de "renforcer la protection de (ses) emballages et plus précisément de la languette d'ouverture", l'entreprise n'est pas en mesure de déterminer l'origine des insectes découverts par les parents, a précisé à l'AFP son directeur médical, Florent Lalanne.

À lire aussi
Du gel hydroalcoolique (illustration) hygiène
Coronavirus : comment fabriquer soi-même du gel hydroalcoolique ?

Ils ont aussi constaté que dans "bon nombre de réclamations", les parents avaient pris des "agglomérats de poudre, des grumeaux" pour des vers. Par ailleurs, a-t-il souligné, des experts des insectes ont estimé que la "diversité" de ceux apparaissant sur les photos envoyées par les parents excluait qu'ils puissent avoir "une seule et même origine".

Dans son communiqué, Gallia présente ses "excuses aux parents qui ont fait face à cette expérience" et précise que "chacune de ces familles est recontactée individuellement afin de partager les résultats des analyses menées". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Risque sanitaire Santé Lait
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants