1 min de lecture Faits divers

Des parents portent plainte contre Gallia, après que leur bébé régurgite une larve

À Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) des parents ont déposé plainte contre le lait infantile Gallia, lorsque leur bébé a régurgité un parasite de 6 à 7 cm.

Des boîtes de lait infantiles (illustration)
Des boîtes de lait infantiles (illustration) Crédit : Bob Edme/AP/SIPA
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Des parents bretons ont déposé une plainte contre la marque de lait infantile Gallia après que leur bébé de trois mois a régurgité un vers parasite de plusieurs centimètres. 

"Au mois de novembre, sa fille de trois mois a des montées de température. Elle l'a emmenée aux urgences où elle a été traitée dans un premier temps. Et quelques jours après, elle a vomi un ver de 6 à 7 centimètres de sa bouche", a expliqué le commissariat de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Le vers n'a pas été créé par l'organisme de l'enfant. "Le ver a été analysé et l'hôpital a conclu à un ver parasitaire", explique la mère dans sa déposition aux enquêteurs. D'après les informations de Ouest France, une seconde plainte a été déposé au même moment dans le Puy-de-Dôme. Un troisième cas pose des suspicions dans les Landes.

Selon la plaignante citée par le journal régional, les parents du Puy-de-Dôme ont vécu la même situation, mais eux, ont trouvé la larve encore vivante dans la boîte de lait infantile. 

À lire aussi
Un ballon de football (illustration). coronavirus
Essonne : un match de foot réunit 300 personnes en pleine crise sanitaire

Le parquet de Saint-Malo n'avait pas encore reçu la plainte du couple breton, mercredi 26 février au matin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Plainte Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants