1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Marine Lorphelin vous donne des conseils pour arrêter de fumer
3 min de lecture

Marine Lorphelin vous donne des conseils pour arrêter de fumer

À l'occasion du mois sans tabac, Marine Lorphelin vous donne quelques conseils pour arrêter de fumer définitivement.

Une cigarette à rouler (illustration)
Une cigarette à rouler (illustration)
Crédit : Carola68
Le mois sans tabac : dans l'idéal, c'est toute l'année !
00:03:58
Micro générique Switch 795x530
Marine Lorphelin - édité par Romain Giraud

Ne pas fumer pendant un mois, c'est bien, ne pas fumer de toute l'année, c'est mieux. À l'occasion du mois de novembre sans tabac, voici quelques conseils pour arrêter définitivement cette mauvaise habitude de fumer. Le tabac est la première cause de mortalité évitable. Malheureusement, il est responsable de 75.000 décès en France par an dont les deux tiers par cancers. Le plus connu est le cancer du poumon, mais il y a aussi les cancers ORL ou de la vessie. 

On le sait moins mais le tabac est un facteur de risque majeur de cancer du sein, de l'estomac, ou encore du côlon. Au total, 17 localisations de cancers sont favorisées par le tabac ! Par ailleurs, le tabac altère énormément votre capacité pulmonaire en engendrant une bronchite chronique et une destruction des poumons. Il touche aussi le système cardiovasculaire en bouchant progressivement les artères. Sans parler de vos dents, du teint de la peau. 

Une cigarette est composée de tabac, certes, mais surtout beaucoup de produits chimiques : au total, 7.000 substances dont 70 cancérigènes sont connus. D'ailleurs, c'est valable pour les cigares, tabacs à rouler ou encore les chichas. Les bénéfices à arrêter de fumer sont nombreux : pour vos poumons, votre coeur, votre portefeuille ou votre enfant. Comprenez que le risque de développer une maladie liée au tabac est lié au nombre de cigarettes fumées par jour et surtout, surtout à la durée pendant laquelle on a fumé. 

Cependant, même après 30 ans de cigarette, vous tirez profit de l'arrêt avec des effets visibles rapidement. Deux jours après la dernière cigarette, le goût et l'odorat s'améliorent !
Trois jours après, la respiration devient plus facile et deux semaines après, le risque de crise cardiaque diminue. D'ailleurs, arrêter le tabac diminue de 50% le risque d'infarctus. Enfin, trois mois après, la toux diminue et le souffle est vraiment amélioré.

Pourquoi est-ce si difficile d'arrêter ?

À lire aussi

La nicotine contenue dans le tabac rend très dépendant. Cette substance est considérée par les spécialistes comme autant addictive que la cocaïne ou l'héroïne. La dépendance à la nicotine s'exprime par une envie physique et psychique de fumer, parfois difficiles à contrôler, mais elle repose aussi sur les gestes, les habitudes de vie, au travail, à la maison, seul ou entre amis. 

Donc arrêter la cigarette est un processus complet, un travail sur soi-même et sur son mode de vie. Si vous voulez évaluer votre niveau de dépendance, il existe un test qui s'appelle le test de Fagerström.

Essayer d'arrêter de fumer, c'est le premier pas vers la réussite du sevrage. Bravo à tous ceux qui ont déjà tenté d'arrêter et ne vous culpabilisez pas si vous n'avez pas réussi. Même si la première tentative n'est pas toujours la bonne, les statistiques prouvent que chaque arrêt améliore vos chances de sevrage définitif. C'est d'ailleurs le principe du mois sans tabac. 

Pour mettre toutes les chances de votre côté, fondez votre motivation sur des objectifs vraiment personnels et atteignables. Par exemple, vous commencez par diminuer les quantités. Enfin, faites vous accompagner par un professionnel si vous en ressentez le besoin. Ce peut être votre médecin traitant ou un tabacologue. Ils peuvent vous prescrire des substituts nicotiniques comme les patchs, remboursés sur ordonnance, ils délivrent de la nicotine pour limiter les envies irrépressibles et se défaire progressivement de la dépendance au tabac.

L'hypnose, une technique alternative efficace

L'hypnose a toute sa place dans la prise en charge du sevrage tabagique via plusieurs mécanismes : le renforcement de votre motivation, le changement de vos perceptions du tabac en vous suggérant par ex le dégoût de la cigarette, ou le travail de libération de son emprise. En effet le fumeur cherche des bienfaits à la cigarette pour pallier un stress, une appréhension que l'hypnose aide à débloquer. 

Une seule séance peut suffire. L'acupuncture, qui est une médecine alternative chinoise, va quant à elle jouer les symptômes du sevrage tabagique en essayant de les réduire.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/