1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Sexe : tout ce que vous pensez être sale ne l'est pas forcément
3 min de lecture

Sexe : tout ce que vous pensez être sale ne l'est pas forcément

MASTERS OF SEX - Il y a certaines choses qui paraissent un peu dégoûtantes quand on a une activité sexuelle, pourtant, la plupart du temps, elles sont complètement naturelles.

Certains bruits ou fluides sont complètement naturels pendant les rapports sexuels
Certains bruits ou fluides sont complètement naturels pendant les rapports sexuels
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Le sexe c'est sale. Vraiment ? Un peu, parfois, mais c'est aussi son côté humide et moite qui fait son charme. Les corps, suintants, qui se lient ensemble au rythme d'un plaisir partagé rendent l'atmosphère dégoulinante et font augmenter la température. 

"Elle m'a mis la fièvre", chantait Kool Shen dans La Fièvre de NTM. Toute cette sueur ne doit pas vous repousser, au contraire, elle aide à coulisser. L'humidité dans le sexe n'a rien d'anormal, c'est l'inverse qui serait un peu problématique. 

Le sexe féminin s'humidifie naturellement avec l'excitation, sécrétant des fluides qui aident à une pénétration plus agréable. Alors ne craignez pas l'apparition de substances aqueuses pendant vos rapports, elles n'ont absolument rien de sale, c'est juste naturel. À commencer par la sueur, aussi bien la vôtre que celle de votre partenaire.

1 - Des liquides inattendus

La transpiration fait éminemment partie du sexe. Seule ou à plusieurs, la montée de l'excitation et du plaisir donne chaud, c'est scientifique. Comme pendant une activité sportive, la température du corps augmente et le rythme cardiaque s'accélère. Faire l'amour fait donc transpirer, plus ou moins en fonction des personnes mais aussi du temps du rapport, de son intensité, etc. Dans tous les cas, ce n'est absolument pas sale de transpirer pendant l'acte. Au contraire, cela peut même participer à faire monter l'excitation de votre partenaire. 

À lire aussi

Autre fluide aux premiers aspects repoussants : les sécrétions. Hommes et femmes sécrètent quand ils sont excités. C'est ce que l'on appelle vulgairement chez les femmes la "mouille". Elle est, au même titre que le gonflement des tétons ou du clitoris, un des symptômes de l'excitation.

Le symptôme de l'excitation chez les homme, c'est le sperme. Là encore, rien de sale en soi, c'est juste le résultat d'une partie de jambes en l'air. Si le sperme vous dégoûte un peu, il suffit de l'essuyer avec un mouchoir à usage unique. En revanche, le sperme tâche et colle sur un vêtement ou un drap, par exemple. Il est donc préférable de nettoyer le tissu sans le laisser sécher. 

La femme aussi peut éjaculer. Contrairement aux idées reçues, le liquide qui s'échappe de l'intimité féminine n'est ni un équivalent du sperme masculin, ni de l'urine. D'après certaines études, le liquide provient des glandes de Skene, équivalent de la prostate chez l'homme. À force de stimuler le point G, l'urètre, situé sous la vessie, réagit et ces glandes, gorgées d'eau, expulsent sous l'effet de la stimulation. Le liquide en question provient donc des glandes de Skene et passe par l'urètre avant de jaillir, incolore, inodore et aussi limpide que de l'eau. Rien de sale là non plus. 

2 - Les bruits bizarres

Pendant l'acte sexuel, on peut aussi être surpris par des bruits qui peuvent casser l'ambiance. Pas très agréables, ils peuvent parfois rappeler d'autres sonorités loin d'être excitantes. On pense par exemple aux corps transpirants qui se joignent et se séparent au rythme des va-et-vient, laissant derrière eux des sons étranges et un peu dérangeants. Ces mêmes sons ventouses qui se produisent quand on colle deux mains moites ensemble. 

Autre moment gênant qui n'a pourtant, encore une fois, rien de dégoûtant. Avec les va-et-vient du pénis dans le vagin, des appels d'air sont parfois créés et peuvent, au bout d'un moment, laisser s'échapper ce que l'on appelle un "pet de vagin". S'il sonne comme un pet anale, ces derniers ne sont pas du tout de la même nature et n'entraîne aucune odeur désagréable. Les pets vaginaux, ce n'est pas un gaz, c'est juste de l'air qui s'échappe. 

Après, il y a tous les sons d'à côté, du lit qui grince jusqu'à la délivrance finale. Certaines personnes ont, en effet, des cris de jouissance assez particuliers. Toujours rien de sale évidemment, mais évitez tout de même des réactions trop voyantes, qui pourraient être vexantes en cas de fou rire.

3 - Les odeurs

Dernière chose qui peut paraître gênante : les odeurs. Au début de cet article, nous vous parlions transpiration. Cette dernière peut s'accompagner d’effluves peu agréables. On ne va pas vous dire que ce n'est pas sale, si ça vous dérange vraiment, il existe toujours la solution de la douche qui devrait régler ce problème. 

Comme celui d'une odeur un peu trop forte venant des sous-vêtements. Après une longue journée de travail, les parties génitales de certain(e)s sentent un peu plus fort que d'autres. Dans ces cas-là, la douche est aussi une bonne solution. À ne pas négliger donc. 

Mais l'odeur qui reste, c'est l'odeur de sexe. Indéfinissable, elle est pourtant bien présente. Quand vous entrez dans une pièce chauffée toute la nuit par deux corps endiablés, il reste cette odeur chaude et humide. Ça sent le sexe, des restes d'une nuit de passion. Aérez quelque temps, elle va se dissiper rapidement. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/