1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Russie : le Kremlin prêt à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens dès juin
2 min de lecture

Russie : le Kremlin prêt à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens dès juin

L'examen du vaccin russe Spoutnik V par l'Agence européenne des médicaments (AEM) a débuté : le Kremlin estime qu'il pourra fournir des vaccins à 50 millions d'Européens dès le mois de juin.

Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration).
Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration).
Crédit : Natalia KOLESNIKOVA / AFP
Florise Vaubien & AFP

"L'Agence européenne des médicaments (AEM) a débuté une étude continue du Spoutnik V, un vaccin contre la Covid-19 développé par le centre national russe Gamaleya d'épidémiologie et microbiologie", a annoncé l'institution basée à Amsterdam, dans un communiqué publié ce jeudi 4 mars. Un vaccin qui représente "une importante contribution pour sauver des millions de vies en Europe", estime le patron du fonds souverain russe, qui a contribué au développement de ce vaccin. 

C'est ainsi que le sérum anti-Covid développé par la Russie a franchi une étape majeure pour son déploiement sur le Vieux continent : Kirill Dmitriev a d'ores et déjà indiqué que le Kremlin sera en mesure de fournir des doses à 50 millions d'Européens "à partir de juin 2021", après le feu vert de l'agence. 

D'après lui, "la coopération avec l'AEM est un parfait exemple du fait que rassembler les efforts est la seule manière de mettre fin à la pandémie", soulignant que "les partenariats en matière de vaccins devraient être détachés de la politique". Il a par ailleurs rappelé que le sérum anti-Covid russe a reçu l'approbation d'une quarantaine de pays dans le monde. 

Un vaccin efficace à 91,6%

L'AEM a indiqué que le délai pour obtenir l'autorisation devrait "prendre moins de temps que d'habitude", grâce aux travaux préparatoires déjà réalisés. Un "examen continu" des données et des essais cliniques constitue la première étape, puis une demande officielle d'autorisation de mise sur le marché conditionnelle d'un an doit suivre. Le temps écoulé entre l'examen continu et l'approbation de l'agence, jusqu'à présent, été compris entre deux et quatre mois.

À lire aussi

"Spoutnik V" avait été accueilli avec scepticisme en Occident avant d'être validé par la communauté scientifique : selon des résultats publiés dans la revue spécialisée The Lancet, l'efficacité du vaccin russe s'élève à 91,6% contre les formes symptomatiques de la maladie. De son côté, la Commission européenne a annoncé que pour l'heure, elle n'entendait pas inclure le Spoutnik V parmi les vaccins qu'elle a l'intention d'acheter.

Au total, trois vaccins sont autorisés dans l'Union européennePfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Un quatrième, celui de Johnson & Johnson, fait l'objet d'une demande d'autorisation. Concernant les sérums anti-Covid de Novavax et CureVac, le processus d'examen continu a débuté. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/