2 min de lecture Sécurité alimentaire

Qu'est-ce que le To BRFV, le virus qui menace nos tomates ?

À l'heure où le coronavirus est dans toute les têtes, c'est un nouveau virus qui gagne du terrain et menace nos tomates. C'est l'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) qui a donné l'alerte lundi 3 février.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Qu'est-ce que le To BRFV, le virus qui menace nos tomates ? Crédit Image : AFP / Paul J. Richards | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Marie Gingault

Alors que le coronavirus poursuit sa propagation, c'est un autre virus qui fait son apparition, le To BRFV. Un nom imprononçable pour ce virus qui menace cette fois nos tomates. C'est à lire à la une des Dernières Nouvelles d'Alsace et c'est l'Anses, l'agence nationale de sécurité sanitaire, qui a lancé l'alerte lundi 3 février. 

Ce nouveau virus, qui a été identifié pour la 1ère fois en Israël en 2014, a d'ores et déjà gagné les États-Unis, le Mexique et l'Europe. Les Pays-Bas sont touchés et bien qu'il n'y ait rien en France pour le moment, l'Anses demande à toute personne qui détecterait le virus, de le signaler rapidement afin d'éviter le pire.

Ce virus a en effet la particularité de se propager très vite. À la fois par les semences, les plants mais aussi par simple contact physique. Il est très résistant et il n'existe par ailleurs aucun traitement efficace. La seule solution est pour l'heure, comme le fait l’Allemagne : arracher tous les plans en les détruisant et désinfecter les sols. 

Le To BRFV rend les fruits non coméstibles

Une solution radicale donc et les conséquences peuvent être désastreuses pour les producteurs. Malgré tout rassurez-vous, aucun risque pour les consommateurs. Les tomates contaminées sont en effet facilement repérables et non commercialisées comme l'explique Laurent Berger, producteur de tomates dans la région nantaise et président de l'association Tomates et Concombres de France. 

À lire aussi
Ilustration d'un test de dépistage du Covid-19 Bretagne
Coronavirus : dépistage massif après six cas testés positifs dans un abattoir breton

"Il peut exister régulièrement des virus qui s'attaquent à la tomate, celui-ci à la particularité d'être un peu plus virulent que l’ensemble des virus que l'on avait jusqu’à présent. Il a la fâcheuse action de rendre les fruits non comestibles et d'épuiser la plante, on est obligé souvent de pratiquer l'arrachage". 

Le fruit malade ne pousse pas normalement et est facilement reconnaissable rien que de par son allure, nous explique Laurent Berger. Le fruit touché par le To BRFV est immangeable, sa texture est différente tout comme son goût et sa couleur.

Toutes les tomates sont concernées, qu'elles soient sous serre, en terre, chez un producteur ou bien dans un potager particulier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité alimentaire Santé Tomates
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants