1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Qu'est-ce que le "shifting", pratique utilisée par les ados pour s'évader ?
2 min de lecture

Qu'est-ce que le "shifting", pratique utilisée par les ados pour s'évader ?

To "shift" en anglais, ça veut dire "déplacer". "Shifter", pour les jeunes d'aujourd'hui, c'est se transporter dans une autre réalité juste par la force de la pensée. On est quelque part entre la méditation et l'autohypnose. La pratique a explosé en France l'an dernier. Enquête dans "M, le magazine du Monde."

Les bienfaits du silence et de la méditation (photo d'illustration).
Les bienfaits du silence et de la méditation (photo d'illustration).
Crédit : iStock Photo
Le shifting, nouvelle tocade des ados pour s'évader
03:30
Isabelle Choquet - édité par Thomas Pierre

Gros plan sur une nouvelle pratique adolescente : le "shifting", auquel M, le Magazine du Monde consacre un article. To "shift" en anglais, ça veut dire "déplacer". "Shifter", pour les jeunes d'aujourd'hui, c'est se transporter dans une autre réalité juste par la force de la pensée. On est quelque part entre la méditation et l'autohypnose. 

Pour "shifter", Charlotte, 19 ans, utilise toujours la même méthode. "Je me couche sur le dos, les yeux fermés et je récite l'alphabet. Je pense très fort à l'endroit où j'aimerais me trouver. Au bout de quelques minutes, ma tête devient lourde. J'ai mal au crâne, je commence à avoir des flashs blancs". Charlotte fait alors un voyage immobile. 

"La première fois que ça a marché, c'était il y a deux ans. Je me suis retrouvée dans une plaine très calme, avec des fleurs partout. Je sentais l'odeur de l'herbe coupée. Je pouvais la toucher des doigts. J'étais libre, tranquille, dans un état de bonheur pur". Tous les "shifters" le disent, c'est beaucoup plus réaliste et plus troublant que n'importe quel rêve. 

De l'autohypnose ?

Le "shifting" est apparu il y a quelques années aux États-Unis. La pratique a vraiment explosé en France l'an dernier. Quelques garçons s'y aventurent, mais ça séduit surtout des filles en mal d'évasion et de magie. La plupart cherchent à voyager dans des univers de fiction comme Harry Potter ou Le Seigneur des anneaux. Avant de basculer dans un état second, les "shifters" décrivent tous les mêmes symptômes des picotements dans tout le corps, des flashs blancs ou un poids au niveau du ventre. 

À écouter aussi

Tout cela ressemble plus ou moins à ce que pratique Jean-Marc Bernheim, qui est médecin hypnothérapeute. Mais "il a quelques réticences vis-à-vis du shifting dans le cadre de l'hypnose thérapeutique", dit-il. "L'objectif n'est pas de fuir la réalité, mais d'apprendre à s'y adapter".

Le "shifting" risque d'égarer ceux qui le pratiquent parce qu'ils n'en tirent pas vraiment d'outil pour apprendre à affronter la vie réelle. Pourtant, le voyage intérieur permet parfois de retrouver une certaine confiance en soi. Charlotte, par exemple, a traversé une période de dépression quand elle a commencé à essayer de chuter. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/