3 min de lecture Santé

Qu'est-ce qu'un perturbateur endocrinien ?

ÉCLAIRAGE - Selon une étude parue mardi 3 septembre, nous serions tous porteur de ces polluants. Compliqués à quantifier, ils peuvent avoir des effets désastreux sur la santé.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Qu'est-ce qu'un perturbateur endocrinien ? Crédit Image : FRED DUFOUR / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Noé Blouin

Hier, une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire à montré que nous étions tous contaminés, pas tous au même niveau, par les perturbateurs endocriniens. Un dossier sur lequel les citoyens avancent plus vite que les politiques. Les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques de synthèse présents dans les articles de consommation courante. De nombreux produits de beauté en recèlent, le plastique également, on se souvient de l’affaire des tétines de bébés interdites. Ils peuvent déclencher des maladies chroniques, du diabète, ou troubles de la reproduction.

L’ONU et l’OMS ont tiré le signal d’alarme, la France doit annoncer une liste de produits dangereux en 2022, mais bizarrement l'Europe n'est pas d'accord avec la présence de certaines marques. Des municipalités ont donc pris leur responsabilité. En France, 200 communes ont décidé de s’attaquer aux perturbateurs endocriniens, comme Paris, Toulouse, Strasbourg, mais également des régions comme l’Île de France ou l’Occitanie. 

On peut dire, aujourd'hui, qu'un Français sur trois est couvert par une institution qui a voté la charte. Cette dernière a été initiée par le réseau environnement et vise l’éradication des perturbateurs endocriniens, rapidement et grâce aux collectivités. Elle compte 5 engagements, dont une augmentation du bio dans les cantines scolaires, moins de plastique, mais aussi le choix des produits utilisés quand vous remportez un marché. On retrouve, en effet, beaucoup de ces produits chimiques dans les peintures. 

Les associations se mobilisent

Perturber les perturbateurs ça marche aussi au niveau municipal. Certaines associations s’engagent de manière originale. Les pisseurs volontaires qui n’hésitent pas à faire analyser leurs urines contre le glyphosate mais aussi le reste, l’équipe du journal de Charlie Hebdo fait tester ses cheveux grâce à l’association Nous Voulons Des Coquelicots. On a retrouvé des pesticides jusqu’à la racine du bulbe.

À lire aussi
Illustration - Prise en charge des personnes dépendantes Santé
Aide à domicile : un quotidien difficile pour un métier peu valorisé

D’ailleurs, savoir combien de perturbateurs endocriniens nous habitent, c’est très tendance. Désormais, dans les soirées, on peut entendre dire: "tiens et si on se faisait un petit test pour savoir si on est contaminé au plastique ? Allez on s’arrache les cheveux". Il existe des tests disponibles sur internet, pour 230 euros, tout comme des laboratoires spécialisés. Bref une économie se crée, certains ont compris que les perturbateurs endocriniens pouvaient bien perturber leur compte en banque. 

Le plus : la production de riz , de maïs et de blé qui inquiète l’ONU

Trois cultures qui, à elles seules, apportent 43% des apports énergétiques mondiaux selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Elles souffrent malheureusement de la hausse des températures. Il fait plus chaud, il y a moins d’eau et la population augmente ... Un récent rapport s’en préoccupe et le sujet sera au centre des débats lors de la prochaine session de l’ONU, fin septembre prochain. 

La note : 16/20 à la ville de Cannes

La commune va tester pendant un an un dispositif uniques en France. Pour contrer le fléau des poubelles qui débordent, Cannes a mis en place des compacteurs pour accueillir les déchets du quotidien. Installés aux quatre coins de la ville, pas plus gros qu’une poubelle classique avec une vis 3 mètres sous terre, ces compacteurs promettent de réduire par 3 le volume utilisé pour les ordures ménagères et jusqu’à dix fois pour les emballages. En prévision : moins de déchets, moins de saletés et moins de passages de bennes à ordure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants