1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Perturbateurs endocriniens : comment dépolluer son organisme ?
2 min de lecture

Perturbateurs endocriniens : comment dépolluer son organisme ?

Comment dépolluer son organisme, le débarrasser des métaux lourds, des pesticides et autres substances toxiques auxquelles on est exposés ? RTL vous explique tout.

Des bouteilles d'eau minérale (illustration)
Des bouteilles d'eau minérale (illustration)
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Comment dépolluer son organisme ?
00:03:44
Comment dépolluer son organisme ?
00:03:44
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

On est largement exposés à plusieurs substances toxiques pour l'organisme. Il y a d'abord les pesticides, que l’on retrouve dans l’alimentation, mais aussi les métaux lourds présents dans l’eau du robinet, et dans certains aliments comme le poisson, le riz, le lait, les légumes. Les bisphénols que l’on retrouve dans les emballages et les contenants alimentaires sont détectés dans toute la population. On est également exposés aux PCB présents notamment dans les poissons, les produits laitiers, les œufs, et aux composés perfluorés présents dans les textiles, les cartons alimentaires et dans les poêles antiadhésives. 

Tous ces polluants sont des perturbateurs endocriniens, avérés ou sont suspectés d’interférer avec notre système hormonal. L’OMS estime que près de 800 substances chimiques sont des perturbateurs endocriniens.

Beaucoup sont soupçonnés de favoriser les cancers, le diabète, et les maladies neuro-dégénératives, comme la maladie de Parkinson. Nous sommes exposés à des taux souvent inférieurs aux seuils toxicologiques à ne pas dépasser, mais il peut y avoir des effets même avec des doses plus faibles en raison de l’interaction des différentes substances. 

Que peut-on faire pour être moins exposés à ces substances ?

Côté cuisine, on mise si possible sur le bio, surtout pour les aliments très contaminés aux pesticides comme les pêches, les fraises, les cerises, les abricots, les céréales complètes, le céleri, les herbes et les salades. On peut réduire son exposition aux métaux lourds et aux PCB en préférant les petits poissons -maquereaux, sardines, anchois…- moins contaminés.  On choisit plutôt des thés bios en vrac ou dans des sachets en papier ou en coton non traités. On varie les marques et on utilise une bouilloire en inox.

D’autres précautions sont à prendre en cuisine. On conserve les aliments dans des boîtes en verre et on ne les réchauffe jamais au micro-ondes dans des barquettes en plastique. On préfère le papier sulfurisé au papier aluminium pour les cuissons en papillote. Et on utilise plutôt des moules en métal pour les gâteaux car ceux en silicone souple peuvent libérer des substances toxiques.

À la maison, on peut adopter d'autres bons réflexes pour limiter son exposition. On aère souvent son logement. Pour l’entretien de sa maison, on utilise des produits naturels sûrs, comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le savon noir. Sinon on opte pour des produits ménagers avec un écolabel. Pour le jardin, on n’utilise pas de pesticides.
Côté cosmétiques, on privilégie les produits bios, surtout pour les produits qu’on ne rince pas. Ou bien, on fait preuve de modération, en laissant souvent par exemple, ses ongles sans vernis. 

Boire au moins un litre d'eau par jour

Notre organisme est équipé pour éliminer les polluants via les reins. Mais on peut favoriser leur élimination en buvant un litre et demi d’eau par jour, et même davantage s’il fait très chaud ou si l’on fait du sport. En revanche, aller au-delà de deux litres et demi n’a pas d’intérêt car on n’élimine pas plus de toxiques. Il est également recommandé de consommer moins de produits transformés et sucrés qui encrassent le foie et les reins. On évite également de manger trop salé car le sel retient l’eau dans les tissus et perturbe l’élimination rénale.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.