2 min de lecture Vacances d'été

Moustiques : comment s'en débarrasser cet été

L'été est souvent synonyme de l'arrivée des moustiques. Moustiquaires, insecticides, répulsifs, pièges lumineux ou ultrasons... On vous explique ce qui fonctionne le mieux pour les éloigner.

Armelle Levy Des Vacances sans Soucis Armelle Levy
>
Moustiques : comment s'en débarrasser cet été Crédit Image : LODI FRANCK/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Sarah Ugolini

Chaque été rime avec arrivée des moustiques. On fait le point sur l'efficacité des nombreux moyens qui existent pour tenter de les éloigner. La première ne coûte rien et est une question de bon sens : penser à éliminer les lieux de ponte des moustiques, à savoir les eaux stagnantes. Videz donc les soucoupes des pots de fleurs chaque semaine, ou remplissez-les de sable pour éviter le les voir y proliférer.

Rangez ou jetez aussi tous les objets du balcon ou de jardin qui peuvent faire office de récipients d'eaux de pluie. Demandez à vos voisins de faire pareil, car les moustiques volent jusqu'à une centaine de mètres. Ensuite, enfilez des vêtements amples et bien couvrants. Posez des moustiquaires aux fenêtres, et n'hésitez pas à placer un ventilateur face à vous. Les moustiques sont de mauvais volants.

En complément, viennent alors les insecticides, formulés pour tuer les insectes. On les trouve sous forme d'aérosols ou de diffuseurs électriques. Le magazine 60 Millions de consommateurs les a testés : ils sont efficaces pour éliminer les moustiques.

Le PMD, seule molécule naturelle que craint le moustique

Les diffuseurs à recharge solide agissent plus rapidement que ceux à recharge liquide. Les bombes aérosols aussi sont efficaces, mais ces insecticides sont aussi nocifs pour l'homme : ils chargent l'air intérieur en produits toxiques. Ils sont donc à utiliser avec parcimonie dans les chambres d'enfants et par les femmes enceintes. 

À lire aussi
Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes) santé
Coronavirus dans les Hautes-Alpes : une colonie de vacances fermée, 326 tests faits

Les répulsifs, eux, ne tuent pas les moustiques : ils les éloignent. Ces produits s'appliquent sur les vêtements ou sur la peau. Il existe trois molécules vraiment efficaces, qui sont synthétiques : l'IR3535, le DDET et l'icaridine.

La seule molécule naturelle que craint vraiment le moustique, c'est le PMD - l'extrait d'eucalyptus citronné, appelé aussi citriodiol. Son efficacité a été prouvée scientifiquement. Attention à ne pas confondre avec la citronnelle, dont l'efficacité n'est pas prouvée scientifiquement. Les répulsifs à base de PMD restent fortement irritants, donc ils sont interdits aux femmes enceintes et aux enfants de moins de six mois.

Les bracelets, pièges et ultrasons peu efficaces

Les autorités sanitaires ont défini un nombre maximal d'applications pour les enfants. C'est une à partir de 6 mois, et tant que l'enfant ne marche pas. Dès qu'il marche et jusqu'à l'âge de 12 ans, deux applications maximum sont conseillées, et au maximum trois par jour autorisées.

Quid des bracelets, pièges lumineux et ultrasons ? Ils sont jugés peu, voire pas efficaces par le magazine 60 Millions de consommateurs. Quant aux pièges qui utilisent des molécules spécifiques pour attirer les insectes, sachez qu'ils vont attirer les moustiques pour mieux les capturer. Donc avant de les piéger, vous allez attirer tous les moustiques chez vous. Même ceux qui embêtent vos voisins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vacances d'été Société Moustiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants