2 min de lecture Médecine

Michel Cymes : un site pour signaler les effets indésirables des médicaments

Des patients sous traitement endurent les effets indésirables de certains médicaments. Pour mieux s'y retrouver, un site internet vous permet de les signaler. Michel Cymes vous explique son fonctionnement.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : un site pour signaler les effets indésirables des médicaments Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Charles Deluermoz

Le patient est l'un des acteurs de l’univers de la santé, au même titre que les laboratoires pharmaceutiques ou les professionnels de santé. Il a son mot à dire, c’est bien normal, et il lui est même recommandé de l’ouvrir s’il constate que la prise d’un médicament se traduit par une réaction nocive, en tout cas qu’il n’a jamais souhaitée. 

Cette démarche est capitale pour faire avancer la recherche mais aussi garantir la sécurité et le bien-être des patients. Et elle est facilitée par la révolution numérique : depuis mars 2017, il suffit de quelques clics pour signaler un effet indésirable aux autorités sanitaires. Il suffit de se rendre sur le site signalement-sante.gouv.fr

Ensuite, c'est très simple. Si vous allez faire un tour sur le site, vous verrez qu’il est assez dense mais ne paniquez pas, on s’y retrouve. La première chose à faire, c’est de placer la souris de votre ordinateur sur l’onglet "soins et maladies". Là, vous voyez apparaître tout un tas de propositions...

Il faut cliquer sur "signalement et santé" et vous arrivez sur la bonne page. Vous n’avez alors plus qu’à vous laisser guider. Si vous souhaitez signaler quelque chose, vous verrez qu’il y a un gros cadre jaune (vous ne pouvez pas le louper) sur lequel est indiqué "je signale". Vous n’avez plus qu’à cliquer dessus et à répondre aux questions qui vous sont posées.

À lire aussi
moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

À partir de là, tout est prévu ! On vous pose des questions et vous cochez des cases. Et puis à un moment donné, vous pouvez détailler le problème auquel vous êtes confrontés, avec vos propres mots. Vous pouvez même joindre un document préalablement scanné, une ordonnance par exemple. Il faut compter pour cela une dizaine de minutes.

Le signalement concerne tous les médicaments : que vous les ayez obtenus sur ordonnance ou non. Les médicaments homéopathiques, les préparations réalisées en pharmacie, les vaccins, les médicaments à base de plantes, tout mérite d’être signalé. 

D'autres produits sont concernés

Je vais même aller plus loin : si les effets indésirables surviennent alors même que vous vous apercevez que vous n’avez pas respecté la posologie ou le mode d’emploi, il faut le dire : le signalement sera analysé par des spécialistes. C’est à eux et à eux-seuls de déterminer s’il est pertinent au regard de tout ce que l’on sait déjà sur les effets secondaires de tel ou tel médicament.

D’ailleurs, les médicaments ne sont pas les seuls concernés. Vous pouvez aussi signaler tous les produits de la vie courante ou de l’environnement, les compléments alimentaires, certains produits de tatouage ou même certains cosmétiques dès lors que vous soupçonnez quelque chose. C’est un service rendu à la collectivité.

Tenez, récemment, le président de la République appelait de ses vœux l’avènement d’une "société de la vigilance". Je reprends volontiers le concept, mais au service de notre santé publique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Médicaments Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants