1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : pourquoi certains patients traités pour un cancer voient mieux dans le noir
2 min de lecture

Michel Cymes : pourquoi certains patients traités pour un cancer voient mieux dans le noir

Les patients soignés par photothérapie dynamique, un traitement mêlant lumière et médicament photosensible, sont sujets à une soudaine amélioration de leur vision la nuit.

La nuit (illustration)
La nuit (illustration)
Crédit : Flickr - Joe Parks
Michel Cymes : pourquoi certains patients traités pour un cancer voient mieux dans le noir
02:20
Ça va Beaucoup Mieux du 27 avril 2021
02:20
Michel Cymes

Ce matin, nous évoquons l’un des effets secondaires des traitements contre le cancer. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est assez déroutant.

Les témoignages ne manquent pas qui soulignent les effets secondaires dont les patients se passeraient volontiers. Cela va de la chute de cheveux aux nausées en passant par une intense fatigue. Mais il est un cas où le traitement débouche sur un effet secondaire inattendu et qui concerne la vision du patient : il voit dans le noir !

Enfin. Quand je dis qu’il voit dans le noir, je me comprends. Il serait plus juste de dire que sa vision nocturne s’améliore. Il ne voit pas aussi bien qu’un chat, sa vision n’est pas nette, mais disons que le patient s’aperçoit qu’il peut distinguer des formes et des silhouettes là où tout un chacun serait perdu.

On constate ça chez tous les patients traités par photothérapie dynamique. La photothérapie dynamique, c’est un traitement qui associe la lumière et un médicament photosensible. En pratique, on cible certaines tumeurs avec un faisceau laser. On utilise cette technique sur certains cancers ORL ou de la peau comme les carcinomes.

Une base pour de futures recherches

À lire aussi

Les chercheurs ont essayé d'expliquer cette soudaine amélioration de la vision nocturne des patients soumis à ce type de traitement. Je vais essayer de vous expliquer leur démarche. D’abord, il faut savoir que les médicaments utilisés contiennent une molécule photosensible. Cette molécule, c’est la chlorine E6. Et la première chose que les chercheurs ont constaté, c’est que cette molécule interagit avec une protéine présente dans nos yeux de telle manière que l’œil en arrive à absorber les lumières infrarouges. D’où sa capacité à y voir plus clair dans le noir.

On imagine que les patients atteints d’un cancer ont d’autres préoccupations que d’espérer une amélioration de leur vision nocturne. Dès lors, que peut-on faire d’une telle découverte ?

D’abord, on peut s’employer à corriger cet effet secondaire qui, vous avez raison, n’a pas grand intérêt quand on se bat contre une maladie comme le cancer. Mais on peut aussi inverser le raisonnement et se dire qu’il y a là une base qui peut servir la recherche

Je pense aux personnes aveugles ou mal voyantes. Elles sont, d’une certaine manière, plongées dans la nuit. Et on peut imaginer que cette découverte peut servir de point de départ pour progresser sur la voie d’un médicament qui leur permettrait de retrouver la vue ou un semblant de vue. Ce n’est bien sûr que pure hypothèse, mais on a le droit d’y penser et d’en rêver.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/