1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes nous dit pourquoi l'étirement matinal est bénéfique pour le cerveau
2 min de lecture

Michel Cymes nous dit pourquoi l'étirement matinal est bénéfique pour le cerveau

On s'étire pour se débarrasser de la raideur des membres qui sont restés immobiles pendant la nuit. Mais on s'étire aussi pour alerter le cerveau, avertit le médecin Michel Cymes.

Une femme en pleine séance d'étirements (Illustration)
Une femme en pleine séance d'étirements (Illustration)
Crédit : SIPA
Michel Cymes nous dit pourquoi l'étirement matinal est bénéfique pour le cerveau
00:02:36
Michel Cymes & Loïc Farge

Le mot pandiculation vient du latin "pandiculatum", qui signifie s'étendre, s'allonger. La pandiculation est donc tout simplement le fait de s'étirer.

En général, cela nous prend le matin au réveil et ça s'accompagne d'un bâillement plus ou moins bruyant. Les bras partent vers le haut, la tête se renverse en arrière, tout ce qui est abdominal s'étire. Une fois qu'on a fait ça, on est bon pour attaquer sa journée.

Mais la question est pourquoi la pandiculation ? Pourquoi ce rituel qui semble faciliter le retour à l'éveil ? Cela fait un moment que nombre de scientifiques planchent sur le sujet. Ils en sont arrivés à une double explication. On s'étire pour se débarrasser de la raideur des membres qui sont restés immobiles pendant la nuit. Mais on s'étire aussi pour alerter le cerveau et lui dire "Salut, tiens-toi prêt, la journée va commencer !".

Étirez-vous, et vous allez immédiatement sentir que vous mobilisez pas mal de muscles. En tout cas tous ceux qui vous permettent de vous tenir debout. En fait vous les faites travailler, tout simplement pour qu'ils ne perdent pas leur souplesse.

À écouter aussi

On peut d'ailleurs dire que l'homme et la femme apprennent à le faire très tôt : dès la douzième semaine de grossesse, le fœtus se montre plutôt doué pour la pandiculation. C'est sa manière à lui de réagir après une longue immobilité.

Vous sonnez l'heure du réveil !

L'étirement est-il plus efficace quand il s'accompagne d'un bâillement ? On peut se poser la question. Quand vous bâillez, ça influe sur la circulation du liquide céphalo-rachidien. Il va plus vite. C'est un liquide transparent dans lequel baigne le cerveau. Il circule même à l'intérieur.

Sa feuille de route est assez complexe. Il sert à plein de choses. Il amortit les mouvements et les chocs que subit le cerveau. Il joue un rôle protecteur sur le plan immunologique. C'est aussi un marqueur de vos infections. Bref il est multi-tâches. 

Mais il sait aussi faire ceci : permettre l'évacuation des déchets qui proviennent du cerveau. Cela veut dire que quand vous bâillez, vous donnez un grand coup de balai dans le cerveau qui est encore en mode sommeil. Vous sonnez l'heure du réveil. C'est d'ailleurs pour cela que vous bâillez lorsque vous êtes fatigué. Vous rêvez d'aller au lit, mais le bâillement est une manière de retarder l'échéance.

Si cet étirement ne vient pas naturellement, il faut le provoquer. L'être humain n'est pas le seul à le faire. Tous les vertébrés jouent à ça (voyez votre chat). Si la nature a prévu ce cérémonial, vous pouvez vous y plier. En général, elle fait plutôt bien les choses.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire