1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes met en garde contre les perturbateurs endocriniens
2 min de lecture

Michel Cymes met en garde contre les perturbateurs endocriniens

ÉDITO - Le médecin nous invite à pister les molécules polluantes dans la cuisine et la salle de bains.

Michel Cymes met en garde contre les perturbateurs endocriniens
02:29
Ça va Beaucoup Mieux du 18 avril 2017
02:31
Michel Cymes & Loïc Farge

Les perturbateurs endocriniens, dont on entend beaucoup parler en ce moment, sont des molécules polluantes qui brouillent notre système hormonal. Ils peuvent donc entraîner tout un tas de problèmes de santé. Cela va du dysfonctionnement de la thyroïde à l'obésité, en passant par le diabète ou l'infertilité. Ces polluants sont partout. Ils peuvent passer par le nez si vous inhalez certaines substances qui émanent de la colle, du vernis que l'on trouve sur certains meubles, de certaines moquettes ou de certaines bougies. Ils peuvent pénétrer par la peau quand vous utilisez certaines crèmes. Ils peuvent pénétrer par la bouche ou les muqueuses, notamment celles de la langue.

Éviter les perturbateurs endocriniens est donc un travail à plein temps. On peut être vigilant. Il y a mille manières de l'être. Mais contentons-nous pour l'heure de deux pièces incontournables : la cuisine et la salle de bains. Dans le four à micro-ondes, ne mettez jamais d'aliments dans leur conditionnement en plastique. N'abusez pas de tous ces ustensiles anti-adhésifs (on pense là à certaines poêles). Évitez de ranger dans un endroit chaud les boissons conditionnées dans des bouteilles : quand la température grimpe, le risque de voir certains composants du plastique migrer vers le contenu de la bouteille augmente.

La salle de bains est une zone à risque puissance mille, avec les crèmes hydratantes, les laits corporels, les rouges à lèvres ou les lingettes démaquillantes. Ce genre de produits, qu'il faut appliquer sur la peau, pénètre dans l'organisme. Cela se retrouve illico dans le sang. Parmi les perturbateurs endocriniens qu'ils contiennent, on retrouve les parabènes, benzophénones et autres silloxanes.

Dans chaque famille de produits, il y a parfois du bon et parfois du mauvais. Il faut prendre le temps de lire les étiquettes, après s'être renseigné sur les produits dangereux. Nous vous conseillons donc la lecture du livre Perturbateurs endocriniens : une bombe à retardement pour nos enfants, d'Isabelle D (éditions Larousse).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/