1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes livre ses conseils pour se débarrasser des bouchons de cérumen
2 min de lecture

Michel Cymes livre ses conseils pour se débarrasser des bouchons de cérumen

Baisse d'audition, bourdonnements, acouphènes, vertiges... C'est peut-être le signe d'un bouchon de cérumen. Michel Cymes donne ses conseils pour s'en débarrasser.

Un homme se bouche les oreilles (illustration)
Un homme se bouche les oreilles (illustration)
Michel Cymes livre ses conseils pour se débarrasser des bouchons de cérumen
02:59
Michel Cymes livre ses conseils pour se débarrasser des bouchons de cérumen
02:43
Michel Cymes

La baisse d’audition est l'un des symptômes les plus fréquents de la présence d'un bouchon de cérumen. 
Mais il y en a d’autres : parfois les choses se manifestent par un bourdonnement, des acouphènes voire de vertiges. Vous pouvez aussi avoir l’impression que vous avez un poids dans l’oreille, qu’elle est trop "pleine de quelque chose" ou encore ressentir des démangeaisons. 

Ça peut-être une otite. 
Mais c’est plus généralement un bouchon de cérumen et comme ça n’est pas si grave, vous pensez pouvoir vous en débarrasser tout seul. Et c’est là que commencent les problèmes.

Il y a des choses à éviter en cas de bouchon de cérumen. Deux, particulièrement. La première, c’est d’avoir recours au coton-tige. J’en déconseille l’utilisation. Tout ce que vous parviendrez à faire, c’est tasser le cérumen et enfoncer le bouchon un peu plus loin dans le conduit auditif. Il sera d’autant plus compliqué de l’en déloger.
 

Il va de soi que ce que je vous dis pour le coton-tige vaut pour tout autre objet du même acabit : le trombone, l’allumette ou le capuchon de votre stylo Bic. Je pourrais continuer l’énumération. Vous allez me trouver original mais je ne fais là que décrire l’originalité de certains patients, plutôt mal inspirés pour le coup.

À lire aussi

La seconde chose à éviter, c'est l’utilisation de bougies auriculaires. Certains d’entre vous ont peut-être déjà entendu parler de la manip qui consiste à exposer le conduit auditif à une flamme, en espérant aspirer le bouchon. Le résultat, ce sont des brûlures et donc des complications. Donc on garde les bougies pour son gâteau d’anniversaire et on oublie cette technique. 

La solution : dissoudre le bouchon

La solution, n'est pas forcément de consulter. Il est possible de dissoudre le bouchon. Il existe, en pharmacie, des produits à usage local. Pas besoin d’ordonnance, c’est en vente libre, mais vous en avez en général pour une semaine de traitement pour espérer un résultat. 

Si vous ne voulez pas passer par la case pharmacie, il y a l’option "petit chimiste" à la maison. Vous faites tiédir un peu de sérum physiologique dans le creux de votre main.
Ensuite, vous laissez couler le produit dans le conduit de l’oreille qui pose problème.
Et vous restez la tête penchée pendant une dizaine de minutes. 

Quand vous redressez la tête, vous essuyez le produit qui ressort de l’oreille et en fonction de sa couleur, vous allez vite savoir si le bouchon de cérumen est résigné à se rend petit à petit. Je dis "petit à petit" parce qu’il faut renouveler l’opération pendant plusieurs jours. Mais attention, tout le monde ne peut pas se livrer à ce rituel.

Si votre tympan est perforé (parce que vous avez accumulé les otites ou parce que vous avez subi un traumatisme quelconque), je vous déconseille d’introduire quelque liquide que ce soit dans votre oreille. Vous vous exposeriez à des complications et, in fine, à de potentielles séquelles auditives. Voilà. J’espère, sur ce sujet, avoir eu votre oreille.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/