2 min de lecture Santé

Michel Cymes : les points à vérifier avant de tenter l'épilation définitive au laser

L'épilation définitive au laser est un acte médical qui doit être strictement encadré et réfléchi pour ne pas virer au cauchemar ou terminer devant les tribunaux.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Ça va Beaucoup Mieux du 08 avril 2021 Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Ce matin, je m’adresse aux femmes, encore que les hommes puissent être concernés puisqu’ils sont de plus en plus nombreux à être candidats. Il y a même des adolescents qui souhaitent y passer, mais, dans ce cas, il faut une autorisation écrite signée des parents. C’est ce que prévoit la loi pour les moins de 18 ans. Mais bon. L’épilation au laser étant définitive, mieux vaut attendre pour prendre ce genre de décision, d’autant que l’adolescence est une période chahutée sur le plan hormonal.

Quelles sont les précautions à prendre avant de se lancer ? L’épilation définitive au laser est un acte médical. Donc, évidence biblique, on s’adresse à un médecin dermatologue. Je sais qu’il existe des instituts qui proposent ce service mais comme il arrive que ça se termine devant les tribunaux, j’insiste sur cette nécessité d’un encadrement médical. 

Autre précaution : il faut faire ça avant les vacances et non pas après, quand la peau est bronzée. Enfin, une fois l’épilation réalisée, ne vous exposez pas au soleil pendant 1 mois. 

Une contre-indication pour les femmes enceintes

Y a-t-il un risque ?  Déjà, il y a contre-indication pour les femmes enceintes. Ensuite, la technique n’est pas compatible avec certains traitements à base de médicaments photo-sensibilisants et hormonaux. Donc, il vaut mieux se renseigner avant de faire un sort définitif à votre pilosité.

À lire aussi
santé
Michel Cymes vous donne les clés pour bien choisir ses bas de contention

Enfin, il y a toujours un risque d’effets secondaires même si, en l’occurrence, ça se limite à des rougeurs, une hyperpigmentation, une dépigmentation (c’est un risque quand la peau est foncée) voire de petites brûlures. Mais bon, ça ne sera pas plus douloureux qu’une séance d’épilation à la cire.

Quant à la crainte du potentiel cancérigène du rayon laser, elle n’a pas lieu d’être, le rayonnement émis n’étant pas assez puissant. Je reprends là les conclusions des principales études publiées sur le sujet.

Combien ça coûte ?

On utilise un laser qui émet un faisceau lumineux qui est absorbé par la mélanine, le pigment naturel du bulbe pileux qui, du coup, trépasse. C’est pour ça que ça fonctionne plus efficacement sur les peaux blanches dont le poil est noir. Mais la technique est rodée. C’est généralement l’affaire de 3 à 6 séances, tout dépend de vos intentions et de votre budget. 

Précisément, combien ça coûte ? Approximativement, 150 euros pour les jambes. 
50 euros pour les aisselles ou le maillot.  C’est à ce prix que la forêt noire n’évoquera plus pour vous qu’un délicieux dessert.

Mais encore une fois, réfléchissez avant de franchir le pas. Parce que les poils pubiens, par exemple, contribuent à vous protéger contre les germes. Certaines études ont même prouvé que l’épilation intégrale là où vous savez favorisait la transmission d’infections sexuelles. 

Quelle différence entre le laser et la lumière pulsée ? Principalement la puissance du faisceau lumineux et donc l’efficacité. Avec le laser, vous en avez pour au moins 10 ans de tranquillité. Pas avec la lumière pulsée dont je précise au passage que c’est une technique pratiquée, elle, dans les instituts de beauté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Chirurgie esthétique Femmes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants