1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : "La musique fait retomber le stress"
1 min de lecture

Michel Cymes : "La musique fait retomber le stress"

ÉDITO - C'est démontré : écouter de la musique a de nombreux bienfaits sur le corps et l'esprit.

Une femme écoute de la musique avec un casque
Une femme écoute de la musique avec un casque
Crédit : David Becker. AFP
Michel Cymes : "La musique fait retomber le stress"
02:30
Michel Cymes : "La musique fait retomber le stress"
02:33
Michel Cymes & Loïc Farge

La musique est excellente pour la plasticité du cerveau, c'est-à-dire la capacité que peut avoir le roi des organes à organiser, à réorganiser, à créer de nouveaux organes et à imaginer de nouveaux réseaux pour développer sa mémoire et ses capacités d'apprentissage. Mais la musique est aussi excellente pour lutter contre le stress. Il n'est pas question ici de l'apprentissage d'un instrument, mais du simple fait d'écouter de la musique.

Ce sont des chercheurs canadiens qui ont mené une étude. Vingt-quatre étudiants ont servi de cobayes. Convoqués, ils ont été invités à préparer un entretien d'embauche en dix minutes. Au moment où l'entretien a démarré, on leur a retiré toutes les notes qu'ils avaient pris soin de prendre lors de la préparation. Pour provoquer un stress, il n'y a pas mieux. Les vingt-quatre cobayes se sont fait atomiser par les examinateurs. Fin du premier acte.

Pas besoin d'être mélomane !

Une fois les entretiens terminés, le groupe a été scindé en deux. Au premier groupe, on a dit : "Reposez-vous !' Au second groupe, on a dit "Reposez-vous !" aussi, à la seule différence que ces cobayes-là se sont reposés avec un casque sur les oreilles, en écoutant du Mozart. Tous les étudiants ont fait l'objet d'une mesure : celle du cortisol salivaire. C'est un bon indicateur du stress chez une personne. Au bout d'un quart d'heure, les chercheurs sont passés relever les compteurs.

Ils ont constaté que chez les cobayes privés de musique, le cortisol salivaire continue à monter : le stress se prolonge. En revanche chez les autres (des mélomanes et des non mélomanes), le stress retombe. On n'a donc pas besoin d'aimer la musique classique pour être réceptif à ses effets sur notre stress.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/