2 min de lecture Santé

Michel Cymes : après 50 ans, respectez votre temps de réveil

Michel Cymes attire notre attention sur la nécessité de se réveiller en douceur, surtout quand on a dépassé la cinquantaine.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : après 50 ans, respectez votre temps de réveil Crédit Image : NICOLAS MESSYASZ/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Les gens qui sautent du lit comme un kangourou et qui sont branchés sur 10.000 volts dès que le réveil a sonné, ça n’existe que dans les films. La réalité, c’est que quand vous êtes réveillé, votre organisme ne l’est pas encore. Ce n’est pas parce que vous avez ouvert les yeux que vos muscles et vos articulations sont prêts à attaquer la journée.
 
De la même manière qu’il existe un temps de sommeil, il existe un temps de réveil et il faut le respecter. Après une nuit de sommeil, vos articulations sont grippées. Vous me direz, c’est normal, ça fait des heures qu’elles n’ont pas fonctionné. Et vous êtes encore plus concerné à partir de 50 ans parce que vos tendons sont moins bien hydratés.

L’organisme est comme un moteur diesel. Il a besoin d’un peu de temps pour tourner à plein régime. Il y a les articulations mais il y a aussi le sens de l’équilibre qu’il faut retrouver, la circulation sanguine qu’il faut relancer et les membres éventuellement endoloris qui doivent être réveillés.

Il existe des exercices spécifiques pour répondre à chacun de ces besoins. Des choses à la portée de tout le monde. Commencez par vous asseoir au bord du lit, on va dérouiller le cou. Conservez le buste bien droit, faites cinq mouvements de la tête d’avant en arrière. Puis cinq mouvements de gauche à droite et cinq mouvements où vous penchez votre tête sur une épaule qui sur l’autre. Pour finir, une rotation de la tête dans un sens, une rotation dans l’autre sens et vous avez fini. Il est impératif de faire tout cela très lentement.

Deuxième étape du réveil musculaire, vous vous levez. Bien stable sur vos jambes écartées, vous levez les bras à la verticale, comme si vous tentiez de vous grandir. Ensuite, vous fléchissez les genoux, progressivement, et vous tentez d’atteindre le sol avec le bout de vos doigts avant de vous relever. Un mouvement, un seul, là encore effectué lentement. 

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Puis vous vous occupez des épaules. Vous faites des roulements, en laissant vos bras détendus le long du corps. Ensuite, vous repliez vos bras en posant vos mains sur vos épaules et vous faites quelques moulinets avec les coudes, dans un sens puis dans l’autre. Une série de cinq à chaque fois.

Après avoir travaillé le haut du corps, il faut en faire autant pour les articulations inférieures. Les mains sur les hanches, vous faites des rotations du bassin, comme si vous faisiez du hula-hoop avec un cerceau. Un coup, les fesses en arrière, un coup, le bassin en avant. Ensuite, les pieds joints, les jambes légèrement fléchies, vous faites des cercles avec vos genoux. Il faut qu’ils soient collés l’un à l’autre.

Enfin, vous vous asseyez, vous faites reposer votre jambe droite sur votre cuisse gauche et, avec vos mains, vous faites tourner votre cheville. Cheville droite, cheville gauche... Cinq rotations à chaque fois. Voilà. C’est terminé, ça vous a pris trois minutes mais votre corps est maintenant réveillé. Il va pouvoir vous suivre toute la journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants