2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 7h30 - Coronavirus : une mère alerte sur la situation de son fils, victime d'un "Covid long"

Une proposition de loi sera examinée pour prendre en charge les difficultés liées à des symptômes persistants du coronavirus. Une situation que l'on retrouve chez les adultes comme chez les enfants.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : une mère alerte sur la situation de son fils, victime d'un "Covid long" Crédit Image : DENIS LOVROVIC / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Hortense Crépin édité par Victor Goury-Laffont

Les députés étudient ce mercredi 17 février une proposition de résolution sur la prise en charge des "Covid longs". Fatigues importantes, douleurs : chez certains malades, les effets du nouveau coronavirus persistent bien après le premier test positif.

Un phénomène qui concerne les adultes, mais aussi les enfants, comme Hadrien, 14 ans, qui vit à Vaucresson (Hauts-de-Seine). L'adolescent a eu la Covid-19 en mars dernier. Depuis, les symptômes persistent au point où il n'est plus du tout possible pour lui d'aller au collège depuis un mois et demi. Sa maman, Bianca, appelle à l'aide.

"Quand il a les maux de tête, il perd l'équilibre et se cogne, déplore-t-elle, dès qu'il fait un effort comme celui de marcher 50 mètres, tout tourne". La mère de famille explique que son fils continue à souffrir de douleurs aux articulations et de "fourmis dans les pieds", plusieurs mois après sa contamination. 

Une situation qui fragilise la situation scolaire d'Hadrien. "J'ai fait une liste de tout ce qu'il avait raté : français, maths, SVT..., regrette Bianca. C'est un gamin qui passe le brevet, donc il faut absolument qu'un système soit mis en place tout de suite pour qu'il y ait une continuité pédagogique totale".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
États-Unis
Comment la mouvance complotiste QAnon s'est installée en France

Affaire Sophie Le Tan - Après avoir assuré auprès des policiers être l'auteur du meurtre de Sophie Le Tan, tuée en 2018, Jean-Marc Rieser a dû participer à une reconstitution des faits dans son ancien appartement.

Élection présidentielle - Le vote anticipé pourrait être possible en 2022. Le gouvernement a déposé un amendement qui rendrait possible le vote tout au long de la semaine électorale. L'objectif : lutter contre l'abstention.

Projet de loi contre les "séparatismes" - Le texte a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale. Il sera examiné par le Sénat à partir du 30 mars. Les sénateurs souhaitent notamment revoir les dispositions sur l'école à la maison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Enfants
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants