2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 7h30 - Coronavirus : la stratégie des autorités critiquée par un généraliste

Un médecin généraliste, qui a pris en charge le patient décédé du coronavirus dans l'Oise, s'indigne de la stratégie des autorités pour prévenir les risques de contamination.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Coronavirus : la procédure du gouvernement pointée du doigt par un généraliste Crédit Image : Anthony WALLACE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Philippe Pinilo, médecin à Crépy-en-Valois, est celui qui le premier a pris en charge l'enseignant de l'Oise décédé après avoir contracté le coronavirus. Ce généraliste s'étonne de ne pas avoir été contacté par les autorités ni testé, et ce alors que le nombre de cas a doublé ces 24 dernières heures. 

"On a mis une demi-journée à me répondre, et puis c'est moi qui ai contacté les autorités. Si je ne m'étais pas moi-même signalé, je me demande quand on m'aurait appelé pour me dire "mettez-vous en isolement". Les patients qui ont été en contact avec moi n'ont pas été contactés. (...) Mais dans la démarche de cellule de crise, ils ne contactent pas les personnes contact d'une personne en confinement. Ce n’est quand même pas compliqué de dire : 'bon cette personne a pu être en contact avec beaucoup de personnes, est-ce qu'il faut la tester ?'. Alors les autorités me disent que ce n'est pas la procédure, vous restez 14 jours en confinement, et puis s'il y a quelque chose, oui, à ce moment-là, les personnes en contact pourront être testées".

Un témoignage qui interpelle alors que le gouvernement a annoncé jeudi 27 février 20 nouveaux cas dont plusieurs dans l'Oise. Ce médecin a-t-il pour autant raison de s'inquiéter ? La stratégie mise en place par le gouvernement est-elle la bonne ? Selon le docteur François Braun, président du SAMU de France : "Dans le cas de ce médecin, il ne présente pas, me semble-t-il à ce jour, de symptômes particuliers. Il est surveillé, il porte un masque, bien entendu. Dès lors qu'il présenterait des signes de coronavirus et qu'il serait positif au coronavirus, là, le cohorting, c'est-à-dire la recherche de patient contact, augmenterait beaucoup plus."

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Les ministres du travail et de la santé réunissent aujourd'hui, vendredi 28 février, les partenaires sociaux pour prévenir du coronavirus dans les entreprises.

À lire aussi
Olivier Mazerolle dans les studios de RTL maladie
Guéri du coronavirus, Olivier Mazerolle témoigne sur RTL : "Ça va très bien"

Économie -  À Wall Street, près de 1.200 points perdus en une seule journée, -4.4%, sixième séance de baisse consécutive à cause du coronavirus. Ce vendredi Wall Street devrait conclure sa pire semaine depuis la crise financière de 2008. 

Syrie - La Turquie a riposté après la mort de 33 de ses militaires en Syrie. Ankara annonce avoir bombardé des positons du régime de Bachar Al-Assad dans la région d'Idlib, une zone déjà lourdement frappée ces deniers jours et où la situation humanitaire est dramatique, comme a pu le constater tout récemment Bernard-Henri Lévy : "Il y a aujourd'hui un million de syriens chassés à coups de barils d'explosifs par -4 degrés la nuit, des enfants qui meurent de froid, tout cela aujourd'hui, en 2020".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Oise Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants