2 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 6h - Coronavirus : dernière chance avant des "mesures renforcées"

Jeudi 25 février, Jean Castex a alerté les Français sur la dégradation de la situation sanitaire. 20 départements sont placés sous surveillance renforcée avant de décréter ou non de nouveaux confinements locaux.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Coronavirus : dernière chance avant des "mesures renforcées" Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Jacques Serais édité par Marie Gingault

Le temps est suspendu dans 20 départements français. Les jours qui viennent seront cruciaux, mais l'espoir de voir baisser les chiffres est mince. La situation sanitaire continue de se dégrader et de nouvelles mesures devraient être prises. 

L'exécutif se donne huit jours. Huit jours de répit et pas un de plus pour décréter ou non de nouveaux confinements locaux. Cette fois ce ne sont plus seulement des villes qui sont menacées de mise sous cloche : 20 départements sont placés en surveillance renforcée par le Premier ministre. "La situation sanitaire de notre pays s'est dégradée au cours des derniers jours, nous avons compté hier plus de 30.000 cas positifs, un chiffre que nous n'avions plus atteint depuis novembre dernier. Le virus gagne de nouveau du terrain depuis une semaine", a déploré Jean Castex hier soir. L'Île-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhônes ou encore le Pas-de-Calais, pourraient ainsi se retrouver confinés dans une semaine, samedi 6 mars. 

Une manière pour le Premier ministre d'alerter les Français et d'appeler à la mobilisation de tous pour que les gestes barrières soient respectés. Jean Castex insistant qu'il faut tout faire pour retarder le confinement. "Retarder", le mot est lâcher, comme si l'éviter n'était déjà plus possible. À Paris, l'adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, annonce qu'il va proposer au gouvernement un confinement strict dans la capitale pour trois semaines. Objectif : pouvoir tout rouvrir dans la foulée. "On ne peut pas s'imposer de vivre dans une semi-prison, pendant des mois", dit-il.

À écouter également dans ce journal :

Santé - Face au virus, l'Union Européenne tente d'accorder ses violons. Les 27 travaillent sur un certificat vaccinal pour mieux organiser la circulation entre les différents états lorsque les restrictions seront levées. Emmanuel Macron évoquait hier soir la création d'un pass sanitaire. 

À lire aussi
conseil supérieur de la magistrature
Affaire des "fadettes" : Castex signe et saisit à nouveau le CSM


Société - Le confinement n'a pas boosté la natalité, au contraire on parle même d'un "baby crash" et pas de "baby boom". Le nombre de naissances a chuté de 13%. Une telle baisse n'avait pas été observée depuis 1975. 

Transports - La SNCF veut relancer les grandes lignes moins chères que les TGV. C'est la nouvelle stratégie du groupe pour tenter de regagner des clients. L'entreprise a perdu 3 milliards d'euros en 2020. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants