1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus en France : la liste des 20 départements en "surveillance renforcée"
1 min de lecture

Coronavirus en France : la liste des 20 départements en "surveillance renforcée"

ÉCLAIRAGE - Le Premier ministre Jean Castex a annoncé que des restrictions supplémentaires seraient mises en places dans ces départements le 6 mars si "la situation se dégrade".

Jean Castex lors d'une conférence de presse le jeudi 25 février 2021.
Jean Castex lors d'une conférence de presse le jeudi 25 février 2021.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Victor Goury-Laffont

Le littoral des Alpes-Maritimes, dont Nice, et l'agglomération de Dunkerque connaîtront de nouvelles "mesures de freinage" de l'épidémie de Covid-19 dès ce weekend du 27 février. Mais, comme expliqué par le Premier ministre Jean Castex lors d'une conférence de presse organisée le jeudi 25 février, ils ne seront pas forcément les derniers territoires à connaître un tel sort.

Le chef du gouvernement a identifié 20 départements qui seront désormais placés sous "surveillance renforcée". "Si, et seulement si" la situation sanitaire venait à s'y dégrader, de nouvelles restrictions pourraient suivre à partir du 6 mars. Des mesures qui pourraient ressembler à celles imposées à Dunkerque ou sur le littoral des Alpes-Maritimes avec un confinement réinstauré les weekends.

Les 20 départements scrutés de près sont les suivants : tous les départements d'Île-de-France, le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l'Oise, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle, l'Eure-et-Loir, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, la Drôme, le Var et les Alpes-Maritimes.

Si Jean Castex tire la sonnette d'alarme sur la dégradation de la situation sanitaire, tous points font l'objet de plus d'optimisme. La vaccination, d'une part. Le Premier ministre a annoncé qu'elle serait ouverte à toutes les personnes de plus de 65 ans en avril, que tous ceux de plus de 50 ans auront pu être vaccinés d'ici mi-mai.

À lire aussi

D'autre part, le ministre de la Santé Olivier Véran a parlé "des espoirs nouveaux" offerts par certains possibles traitements de la Covid-19, notamment les anticorps monoclonaux. La France a déjà commandé des doses de ce "traitement très innovant" qui arriveront, selon le ministre, mi-mars.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/