2 min de lecture Santé

Les conseils de Michel Cymes pour se laver en cas de dermatite atopique

Difficile de profiter d'un bain relaxant lorsque l'on est atteint de dermatite atopique. Il existe pourtant des solutions pour ne pas laisser cette maladie chronique gâcher votre moment de détente.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Comment se laver lorsque l'on souffre de dermatite atopique ? Crédit Image : thinkstock/Jupiterimages | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

La dermatite atopique est une maladie chronique qui touche plus volontiers le nourrisson et l’enfant, mais qui n’épargne ni l’adolescent, ni l’adulte. Pour toutes les personnes concernées, on peut parler de déficit immunitaire de la peau : cela se traduit par des lésions, des fissures, des suintements d’eczéma. L’inflammation peut être spectaculaire, l’allergie particulièrement agaçante.

Du coup, on se gratte, s’en suivent des écorchures qui sont pour les microbes autant de voies d’accès royales à l’organisme… Dans ce contexte, le plaisir de s’allonger dans sa baignoire pour un bon bain doit se payer de quelques précautions.


Il faut d'abord exercer sa vigilance sur l’état de la baignoire. Il importe qu’elle soit d’une propreté irréprochable. Après, l’erreur à ne pas commettre, c’est d’utiliser des produits un peu trop "costauds" pour la nettoyer, comme l’eau de javel par exemple. Mieux vaut lui substituer des produits réputés pour leur douceur et qui ne sont pas allergisants. C’est le cas du bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc dont j’ai déjà eu l’occasion de vous vanter les mérites pour l’entretien de la maison.

Des conseils également valable pour la douche

Il faut également se préoccuper de la température de l'eau. Si la température est trop basse, vous perdez l’effet relaxant (ça, c’est valable pour tout le monde). Mais si elle est trop élevée, vous risquez d’avoir des démangeaisons. Donc essayez de vous situer entre 32 et 34 degrés. Après, ne restez pas des heures dans votre baignoire. Au-delà d’un quart d’heure, vous risquez une hyperhydratation de la peau qui vous le fera payer. Je sais bien que 15 minutes, pour un bain, ça peut paraître un peu court pour certains, mais ça fait partie des précautions à prendre quand on a une peau capricieuse.

À lire aussi
Vendredi 13 Santé
Michel Cymes : souffrez-vous de paraskevidékatriaphobie ?

Autres précautions importantes : elle concerne le rinçage et le séchage. Le rinçage ne doit pas être bâclé, histoire de se débarrasser d’éventuels produits que vous auriez pu utiliser (sachant que, dans ce cas, vous les aurez choisis les plus doux possibles et exigeants sur le plan dermo-cosmétique). Quant au séchage, il demande du doigté. On ne frotte pas : on tapote la peau avec une serviette propre et de préférence en coton.

Enfin, dernier conseil : il s’adresse à celles et ceux qui sont sous traitement. Si votre dermatite vous impose un traitement médicamenteux local, faites-en l’application non pas avant, mais après le bain. Il va de soi que tout ce qui précède est valable si vous préférez la douche au bain, même si la douche est un peu moins problématique pour les peaux atopiques, réputées si accueillantes pour les microbes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants