2 min de lecture Santé

Migraine : Michel Cymes identifie les facteurs déclenchant

20% des Français souffrent de migraines. Michel Cymes nous explique comment éviter les comportements susceptibles de déclencher une crise.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Migraine : Michel Cymes identifie les facteurs déclenchant Crédit Image : Cold River Productions /REX/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

Plus de 20% de la population adulte souffre de migraine. Classée par l'OMS dans les maladies invalidantes, les crises durent quelques heures ou quelques jours mais elles sont toujours douloureuses et peuvent générer de l’anxiété, voire vous faire sombrer dans la dépression. Il est vrai que quand une crise survient, on a tendance à s’isoler, à rechercher le calme et la pénombre.

Certaines personnes ont un terrain migraineux, un héritage familial. Si vous êtes concernés, vous ne pouvez incriminer que vos ancêtres parce que le terrain en question est lié à la génétique.

Mais il ne faut pas confondre les causes de la migraine et ce que l’on appelle les facteurs déclenchant. Dans ce domaine, vous disposez d’une marge de manœuvre. Certains comportements facilitent les crises. Il suffit de savoir lesquels pour ne pas tenter le diable.

De nombreux facteurs de risque

Il y en a autant qu’il y a de migraineux, mais on peut quand même les classer par catégories. L’alimentation peut jouer un rôle, de même que les variations hormonales ou le changement de rythme. L’environnement et la gestion des émotions peuvent également être impliqués.

À lire aussi
Des patisseries (illustration) bien-être
Bien-être : vous autoriser un écart gastronomique peut changer votre journée

Pour reprendre les choses dans l’ordre, certains aliments favorisent la migraine. Les œufs, le chocolat, le fromage bleu, les plats en sauce et le glutamate. Le glutamate est un exhausteur de goût qu’on retrouve dans pas mal de produits de l’industrie alimentaire. Les Japonais le considèrent même comme une saveur à part entière. C’est à cause de lui que vous êtes incapable de ne manger qu’une seule chips à l’heure de l’apéro. Pour le repérer, c’est facile. Il a un nom de code : E621. Tous ces aliments, donc, sont à risques. On peut y ajouter, côté boisson, le champagne et le vin blanc.

Ensuite, les variations hormonales, un facteur exclusivement féminin. La migraine touche, en effet, plus volontiers les femmes que les hommes. Quand le facteur déclenchant est hormonal, il se manifeste en général juste avant ou juste après les règles. On parle alors de migraine cataméniale. L’avantage, c’est qu’elle cesse avec la ménopause et la fin des règles.

Faire attention à son mode de vie

Le mode de vie peut aussi influer sur les choses, si vous dormez peu ou si vous ne dormez pas assez, si les horaires de vos repas changent, si le contenu de votre assiette se détériore parce que vous cédez au charme vénéneux de la malbouffe, vous pouvez favoriser le déclenchement de la migraine. Si vous bossez trop après vous être tourné les pouces ou si, à l’inverse, vous arrêtez tout après une période de boulot intense, là encore, vous vous exposez. 

Enfin, il est évident que les contrariétés et les moments de tension que l’on peut avoir avec son entourage personnel ou professionnel n’aident pas. Quant aux facteurs environnementaux, ils nous apportent la preuve supplémentaire que nous sommes tous météo-sensibles (pour reprendre le titre du livre que vient de publier notre ami Louis Bodin). Les odeurs, le bruit, le soleil, le froid, le vent, la pluie peuvent constituer des facteurs déclenchants. À vous de les repérer et de vous en préserver autant que faire se peut.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants