2 min de lecture Pollution

Les conseils de Michel Cymes pour lutter contre la pollution dans votre logement

L'Observatoire de la qualité de l'air intérieur a mené une étude dans quelque 600 logements tirés au sort, pour rechercher les 30 molécules polluantes les plus fréquentes. Dans un logement sur deux, toutes les molécules polluantes étaient présentes.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les conseils de Michel Cymes pour lutter contre la pollution dans votre logement Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Elise Denjean

La pollution joue souvent à domicile. Vous vous pensez peut-être bien à l'abri dans votre appartement ou votre maison, mais c'est loin d'être le cas. Nos logements regorgent de sources de pollution invisibles et inodores.

L'Observatoire de la qualité de l'air intérieur a récemment débarqué dans quelque 600 logements tirés au sort. Objectif : rechercher les 30 molécules correspondant aux polluants les plus fréquents. Et le résultat est sans appel. Dans un logement sur deux, toutes les molécules polluantes étaient présentes, parfois à des concentrations très élevées.

Alors quels sont les bons réflexes ? D'abord, dans votre chambre, méfiez-vous des matelas qui indiquent un traitement anti-feu, traitement qui contient souvent des perturbateurs endocriniens. Dans le reste de votre logement, l'idéal serait d'avoir des meubles en bois massif, en métal ou en verre. Des matériaux moins polluants, mais souvent plus chers aussi, que l'aggloméré. Si vous achetez des meubles en bois aggloméré, déballez-les et, avant de les monter, pensez à les laisser à l'extérieur ou dans un garage ventilé. Plus ils prendront l'air, plusieurs jours voire plusieurs semaines, mieux ce sera. 

Les produits qui vous font du bien peuvent être nocifs

Dans la maison, la pollution vient aussi des aérosols, dépoussiérants antistatiques, sprays assainissants et autres bougies d'ambiance. Tout un tas de produits censés assurer notre bien-être mais qui s'avèrent nocifs. Si vous avez la chance d'avoir une cheminée, pensez à l'insert pour l'hiver prochain. Vous ferez un double investissement : esthétique et antipolluant. 

À lire aussi
Bruno Le Maire, le 19 septembre 2019 environnement
Malus auto : Le Maire propose de déplafonner la taxe sur les véhicules polluants

Dans la salle de bain, le coupable c'est souvent le déodorant. Mieux vaut éviter les vaporisateurs et privilégier les déodorants à bille. Pensez aussi à regarder l'étiquette. S'il contient par exemple de la lanoline, il faut en changer.

Dans la cuisine, pièce régulièrement nettoyée, attention aux désinfectants irritants. Misez sur le bio ou le vinaigre blanc, c'est tout aussi efficace et moins dangereux. Par ailleurs, ne mélangez jamais deux produits d'entretien. Ils peuvent être très bons séparément mais nocifs quand on les marie. Enfin, respectez la dose prescrite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Santé Logement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants