1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les conseils de Michel Cymes pour éviter l'otite du baigneur
2 min de lecture

Les conseils de Michel Cymes pour éviter l'otite du baigneur

Si l'on adore tous l'été, on aime beaucoup moins son acolyte : l'otite du baigneur. Pour l'éviter, Michel Cymes vous donne deux solutions.

Un enfant au bord d'une piscine (photo d'illustration)
Un enfant au bord d'une piscine (photo d'illustration)
Crédit : DANIEL JANIN / AFP
Les conseils de Michel Cymes pour éviter l'otite du baigneur
02:46
Les conseils de Michel Cymes pour éviter l'otite du baigneur
02:46
Michel Cymes

En ce lundi 21 juin, nous ne célébrons pas que la Fête de la musique, c’est aussi l’arrivée officielle de l’été avec ses moments inoubliables mais aussi ses petits bobos. Et le bobo star de l’été, c’est l’otite du baigneur.
 
En effet, que ce soit l’eau salée de la mer, l’eau chlorée de la piscine ou l’eau limpide d’un lac, l’eau a beau être d’une folle attractivité quand il fait chaud, elle n’en recèle pas moins quelques pièges dès lors que vous y plongez la tête et donc les oreilles. Le risque, c’est que cette eau finisse dans le conduit externe d’une de vos oreilles, ou les deux, et là, ça peut tourner à la fête pour les champignons et les bactéries qui vont y proliférer, et ce pendant que vous, vous chanterez la tyrolienne tellement vous aurez mal. 

Parce qu’on ne va pas se mentir, l’otite du baigneur, c’est douloureux. Douloureux physiquement, mais aussi financièrement. Parce que quand vous l’avez, vous vous demandez à quoi ça sert d’avoir mis vos économies dans une location au bord de la mer si vous n’avez plus la possibilité d’y batifoler. Douloureux nerveusement aussi, parce que quand vos enfants ont l’otite du baigneur, il vous faut faire preuve de beaucoup d’imagination pour les occuper alors que seule la baignade les intéresse.

Deux solution pour éviter l'otite du baigneur

Pour savoir si vous avez attrapé l'otite du baigneur, il y a un geste magique. Vous saisissez le pavillon de l’oreille avec votre pouce et votre index et vous tirez vers le haut. Vous faites ça délicatement, j’insiste. Si vous avez mal, c’est que vous avez l’otite du baigneur. Ainsi, le meilleur moyen pour la gérer, c'est tout simplement de l'éviter.
 
L’otite du baigneur, comme son nom l'indique, concerne avant tout le baigneur. Donc si vous ne vous baignez pas, ou si vous ne mettez pas la tête sous l'eau, vous êtes à l’abri. Mais plus sérieusement, il y a deux solutions, une soft et une plus hard. La première solution consiste à, lorsque vous sortez de l’eau, vous imposer ce petit rituel qui est de pencher la tête d’un côté puis de l’autre. Vous pouvez même le faire en sautillant sur un pied. L’idée, c’est tout bêtement de faire en sorte que l’eau qui se trouve potentiellement dans vos oreilles s’en écoule. Ensuite, vous séchez votre oreille avec un linge. Un linge propre et non pas la serviette pleine de sable qui traine sur la plage.
 
Concernant la méthode radicale, il s'agit de vous mettre des bouchons d’oreilles. On en trouve de toutes les couleurs dans le commerce. Ainsi équipé, vous pouvez mettre la tête sous l’eau tant que vous le souhaitez, votre conduit auditif restera au sec. On peut trouver ça désagréable parce que quand on porte des bouchons d’oreilles, tous les sons sont atténués mais sincèrement, c’est une question d’habitude. On s’y fait très vite.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/