2 min de lecture Travail

Les astuces de Michel Cymes pour travailler sans se ruiner la santé

Ce jeudi, Michel Cymes s'attaque aux problèmes d'ergonomie aujourd'hui essentiels dans la plupart des métiers.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les astuces de Michel Cymes pour travailler sans se ruiner la santé Crédit Image : Ford | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

Il est de plus en plus question d’ergonomie dans les entreprises et ce n’est pas un hasard. Plus d’1/3 des Français ont mal au dos et on estime que 15% des salariés souffrent de troubles musculo-squelettiques. Ce sont, pour la plupart, des gens qui "cliquent" toute la journée sur leur souris d’ordinateur : ils adoptent une posture telle que leur poignet "se casse" sur la souris, au point d’en devenir douloureux.

Pour éviter ce type de désagrément, il est conseillé de faire reposer l’intérieur de l’articulation du poignet sur un petit support afin que la main paraisse dans le prolongement de l’avant-bras, lequel avant-bras devra reposer sur la table de travail, ce qui vous obligera à bien régler la hauteur de votre siège. Ce sont des détails, mais si j’insiste dessus, c’est parce que j’ai pu observer au quotidien que peu de personnes en tiennent compte.

Autre grand ennemi de la bonne santé : l'immobilité. Moins vous bougez, moins votre sang circule et plus vos jambes vous paraissent lourdes. Cette histoire d’immobilité au boulot a fait l’objet d’une étude scientifique japonaise. Cette étude conclut que quand vous êtes immobile, vos jambes gonflent plus quand vous êtes debout que quand vous êtes assis. 

Donc si votre travail vous impose de rester debout sans bouger, sachez que vous pouvez limiter les dégâts en changeant régulièrement de position et en portant des chaussures équipées de semelles souples et antidérapantes. C’est une chose à laquelle on ne pense pas forcément, mais qui réduit très sensiblement le degré d’inconfort et de douleur. Tous ceux qui travaillent debout, qu’ils soient statiques ou qu’ils bougent, doivent tenir compte de cela s’ils ne veulent pas se ruiner le dos ou les pieds (ou les deux) avant l’heure. Je pense à celles et ceux qui bossent dans la restauration, dans les magasins, dans les entrepôts et même à mes petits camarades des métiers de la santé.

3 pièges à éviter lorsque l'on travaille assis

À lire aussi
Un pourboire dans un café (illustration) travail
Des astuces prouvées scientifiquement pour faire pleuvoir les pourboires

D'abord, il y a la chaise pivotante. Vous êtes à peu près sûrs qu’avec cet engin, à un moment ou à un autre, vous allez faire le geste idéal pour vous faire mal. Donc n’abusez pas de ce genre de chaise qui favorise les torsions qui laissent souvent un mauvais souvenir. Ensuite, il faut bien faire attention à l'arrondi du dos. Il s’installe sans qu’on s’en rende compte et un jour, on se retrouve avec le dos en compote. D’où la nécessité de penser à se tenir bien droit, légèrement penché. Imaginez un cavalier sur son cheval, c’est comme ça que vous devez être sur votre chaise. 

Enfin, il faut éviter de faire n'importe quoi avec ses jambes, comme les allonger devant soi, ou les ramener sous son siège. Dans l’absolu, vous pouvez faire tout ça, mais ne restez pas des heures dans la même position. Pensez à revenir régulièrement à la posture idéale. Au mieux, il faut que vos genoux fassent un angle de 90 degrés avec vos chevilles. 90 degrés, c’est l’angle droit parfait. Mais là, c’est de la géométrie, ce n’est plus de l’ergonomie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants