1 min de lecture Vidéo

L'haptonomie permet d'impliquer les hommes dans la grossesse

Après avoir évoqué le syndrome de la couvade, le médecin Michel Cymes vous explique comment les hommes peuvent s'impliquer de façon très concrète dans la naissance de l'enfant.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
L'haptonomie permet d'impliquer les hommes dans la grossesse Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Leia Hoarau

Une façon de préparer l'arrivée de bébé consiste en l'haptonomie. Cette méthode de préparation à l'accouchement implique le papa et la maman. C'est une manière de vivre les choses à deux et de remettre dans le jeu le père qui, parfois, vit la grossesse de sa compagne avec le sentiment de ne pas faire complètement partie de l'histoire. L'haptonomie permet de créer un lien avec l'enfant, et ce bien avant l'accouchement.

Tout repose sur une séance de caresses que le couple va faire au futur bébé. Les parents touchent l'enfant à travers la paroi du ventre de la future mère. Contrairement aux habitudes qui veulent que seule la mère ait l'habitude de toucher son ventre, cette méthode permet d'institutionnaliser la séance de caresses : à tour de rôle, les parents font légèrement pression sur le ventre de la mère. 

Le père peut aussi parler au fœtus

Et l'enfant répond, en se déplaçant par exemple, un peu comme s'il était attiré par l'endroit d'où vient la pression. C'est comme ça que se noue in utero une relation particulière entre l'enfant et ses parents. Et surtout, dans cette affaire, le père est avantagé. En effet, le couple devra aussi parler à l'enfant. Et l'enfant entend d'autant mieux lorsque c'est une voix grave qui s'adresse à lui : le liquide amniotique est un bon transmetteur de voix grave. 

À lire aussi
Laurent Gerra humour
La chronique de Laurent Gerra du 15 novembre 2018

L'échange ne fonctionne et ne devient intéressant que quand l'enfant commence à se manifester, soit à partir du quatrième mois de grossesse. Par la suite, les parents auront besoin d'une sage-femme ou d'un médecin pour s'initier aux gestes à accomplir, car une séance d'haptonomie ne s'improvise pas en cinq minutes devant la télé sur le canapé...

En termes de fréquence, une séance par mois c'est bien (l'assurance maladie en rembourse 8). Ça reste une bonne manière d'aborder l'accouchement avec sérénité et de créer une relation à trois avant la naissance de l'enfant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Santé Grossesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795375666
L'haptonomie permet d'impliquer les hommes dans la grossesse
L'haptonomie permet d'impliquer les hommes dans la grossesse
Après avoir évoqué le syndrome de la couvade, le médecin Michel Cymes vous explique comment les hommes peuvent s'impliquer de façon très concrète dans la naissance de l'enfant.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/l-haptonomie-permet-d-impliquer-les-hommes-dans-la-grossesse-7795375666
2018-10-30 09:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xjSXUvLeoXpqI9isnGxq2g/330v220-2/online/image/2015/0909/7779662897_la-grossesse-une-epreuve-pour-les-futures-mamans-et-les-futurs-papas.jpg