1 min de lecture Euthanasie

Euthanasie : la fin de vie doit être "libre et choisie", plaide Olivier Falorni

INVITÉ RTL - Le député de Charente-Maritime, auteur d'une proposition de loi débattue le 8 avril prochain à l'Assemblée nationale, réclame le respect de la volonté du patient.

RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Florine Boukhelifa

Quatre pays européens ont légalisé l'euthanasie : la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et, il y a quelques jours, l'Espagne. Au Portugal, la loi a été adoptée, mais invalidée par la Cours constitutionnelle. En France, le débat autour de la fin de vie refait également surface. Plusieurs propositions de loi ont été déposées au Parlement, dont celle d'Olivier Falorni, député de Charente-Maritime, pour "une fin de vie libre et choisie", qui sera débattue à l'Assemblée nationale le 8 avril prochain.
Il faut "répondre à la douleur exprimée avec beaucoup d'émotions et beaucoup de force par Françoise Hardy et par tant de Françaises et de Français", explique le député sur RTL. Olivier Falorni regrette la situation actuelle où des malades sont soumis à des "souffrances inapaisables" et souhaite se rapprocher de la législation belge, adoptée il y a vingt ans et permettant ainsi d'avoir "du recul" sur la situation. 

"En France, la réalité est que vous avez des Français qui sont obligés de s'exiler lorsqu'ils veulent bénéficier d'une euthanasie", constate l'élu, rappelant notamment que les médecins belges ont assuré à plusieurs reprises qu'ils ne pourraient pas faire face au nombre de demandes françaises, ou que certains patients ont finalement recours à l'euthanasie clandestine, faute d'accompagnement. "La volonté du patient doit être respectée", a également martelé à plusieurs reprises Olivier Falorni au micro de RTL, qui espère être entendu par l'hémicycle lors des débats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euthanasie Loi Mort
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants