1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Et si le micro-ondes permettait (aussi) de manger sain ?
2 min de lecture

Et si le micro-ondes permettait (aussi) de manger sain ?

Le micro-ondes permet de faire un repas en quelques minutes. Il est super pratique, mais il est toujours soupçonné d’avoir des effets néfastes sur la santé. On voit ce qu’il en est vraiment.

Un four à micro-ondes (illustration)
Un four à micro-ondes (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Et si le micro-ondes permettait (aussi) de manger sain ?
03:30
Et si le micro-ondes permettait (aussi) de manger sain ?
03:30
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Ça ne vous amuse pas de passer des heures à la cuisine ou, la semaine, vous n’avez tout simplement pas le temps de refaire les recettes de Top chef. Si le micro-ondes est votre meilleur ami, rassurez-vous, il n’est pas forcément l’ennemi du "manger sain"

Première chose à savoir : il ne dénature pas plus les aliments qu’un autre mode de cuisson. Que se passe-t-il dans cette boîte métallique et étanche ? Les ondes font vibrer les molécules d’eau présentes dans les aliments, ce qui produit de la chaleur et cuit la préparation. Rien de bien sorcier.

Le micro-ondes amène les aliments à moins de 100 degrés, une température pas très élevée. Et comme les temps de cuisson sont courts, il préserve mieux les vitamines et les minéraux que le four ou la poêle.

Le pire mode de cuisson, c’est de cuire à l’anglaise, dans de l’eau bouillante, car toutes les vitamines hydrosolubles  partent dans l’eau de cuisson.

Des avantages pour la santé

À écouter aussi

Le micro-ondes n’entraîne pas la formation de composés potentiellement cancérigènes qui se produit quand on chauffe les aliments à haute température et qu’ils brunissent, avec le four, le barbecue, ou la friture.

Bon, je vous l’accorde, le brunissement des aliments, c’est aussi ce qui permet de développer leurs arômes et leur donne ce goût caramélisé qu’on aime tant.

Autre chose :  on associe souvent le micro-ondes à la malbouffe comme si on ne pouvait manger que des nuggets ou des pizzas micro-ondables. On trouve pourtant des plats tout prêts qui sont équilibrés. Le logo Nutri-Score apposé sur l’emballage aide à faire un tri. Les plats qui affichent un score A ou B peuvent être consommés régulièrement. 

Le micro-ondes permet aussi de réchauffer des plats faits maison sains et savoureux !  Il facilite la tendance actuelle du "batch cooking" qui permet de préparer à l’avance, les bases d’une semaine de repas sains et variés.

Et si on a autre chose à faire le week-end, il se prête bien à des recettes simples à la vapeur, avec du poisson et des légumes par exemple. Et il a l’avantage de permettre de cuire les aliments sans la nécessité d’ajouter des matières grasses. 

Attention aux contenants et aux brûlures

On a parlé du résultat gustatif qui n’est pas toujours heureux. Mais pour la santé, le principal risque du micro-ondes n’est pas là où on l’attend.  Il concerne moins les préparations, que leurs contenants. L’idéal est d’utiliser un récipient en verre ou adapté au micro-ondes
Il y a un risque de migration de substances nocives des emballages vers les aliments. On respecte donc bien la puissance et le temps de cuisson indiqués sur l’emballage. 

L’autre risque, c’est la brûlure : l’assiette peut être chauffée à blanc, ou c’est l’inverse, le plat est tiède et les aliments sont brûlants. On fait particulièrement attention avec les enfants. Et on teste toujours la température des aliments pour bébés réchauffés au micro-ondes.

Et ses ondes alors ? Ce sont des ondes électro-magnétiques. Aucune étude n’a montré qu’elles présentaient un danger pour la santé. Et non, la nourriture ne devient pas radioactive, comme on a pu le dire.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/