2 min de lecture Santé

Don du sang : "Nous avons besoin de tous les groupes sanguins" selon le président de l'EFS

INVITE RTL - Pour la journée mondiale des donneurs de sang, François Toujas, président de l'Établissement français du sang (EFS), lance un appel aux dons alors que les stocks sont "dangereusement" bas.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Don du sang : "Nous avons besoin de tous les groupes sanguins" selon le président de l'EFS Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier édité par Paul Turban

Ce 14 juin, c'est la journée internationale des donneurs de sang. En France, les stocks de sang sont au plus bas depuis 2011. 85.000 poches en réserve, "c'est insuffisant", explique le président de l'Établissement français du sang (EFS) François Toujas, invité de RTL Petit Matin.

"Nous avons besoin de tous les groupes sanguins, tous les groupes sanguins sont importants", rappelle François Toujas. Si les stocks sont "traditionnellement" bas "au milieu du printemps, après les ponts du mois de mai", les stocks "baissent dangereusement". L'objectif est d'arriver à 100.000 poches "avant les grandes vacances".

L'Établissement français du sang organise donc des collectes aujourd'hui, dans "plus de 7.000" points en France. L'organisme a aussi lancé une application, disponible sur Android et iOS. "En 19 questions sur votre smartphone, vous pouvez voir rapidement si vous êtes en capacité ou non de donner", explique le président de l'EFS.

Un don simple qui sauve des vies

La piqûre peut faire peur aux nouveaux donneurs. "Elle ressemble à la piqûre que vous allez faire quand vous allez faire vos analyses médicales", relativise François Toujas. "C'est une prise en charge sécurisée, concrète."

À lire aussi
Des boîtes de médicaments dans une pharmacie (illustration) Santé
Santé : qu'est-ce que les probiotiques, pointés du doigt par l'UFC-Que Choisir ?

Le sang est nécessaire dans de multiples cas. "52 % des transfusions sanguines sont programmées dans le cadre de soins hospitaliers, et plus de 46 % de ces transfusions sont destinées à des patients qui souffrent de cancer", détaille le président de l'EFS.

Sans oublier les accidentés, les victimes d'attentats, ou encore "les jeunes femmes qui accouchent et qui peuvent faire des hémorragies de la délivrance." Dans la plupart de ces cas, la transfusion est le seul traitement.

Luc, auditeur de RTL, sauvé grâce aux dons de sang

Luc, auditeur de RTL, est un exemple de l'importance du don. "J’ai eu un grave accident de la route. J’ai été scalpé, ai eu un traumatisme crânien, et différentes fractures. Il se trouve que ça m’a valu un voyage en hélicoptère. Donc j'ai eu une grosse transfusion sanguine, avec différentes poches de sang."


"Cela me permet aujourd’hui de pouvoir vous parler parce que sinon, je ne serais peut-être plus de ce monde. Donc j’encourage vivement tous ceux et toutes celles qui n’y ont pas pensé à le faire. Cela peut avoir des conséquences. Si on manque de sang, ce serait dramatique", insiste cet auditeur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Don Sang
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants