1 min de lecture Santé

Des chercheurs français développent un antidouleur plus efficace que la morphine

La molécule concernée, déjà présente dans le corps humain, représente un nouvel anti-douleur non addictif qui cible la zone d'inflammation tout en évitant les effets secondaires.

Représentation d'une molécule complexe d'ADN
Représentation d'une molécule complexe d'ADN Crédit : CC / Flickr / allispossible.org.uk
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

La nano-médecine fait un pas en avant. Après la morphine, l'une des molécules les plus efficaces et les plus utilisées dans le monde pour traiter la douleur, les chercheurs de l'Institut Galien Paris-Sud, de l'Institut de psychiatrie et neurosciences de Paris, et du laboratoire de neuropharmacologie se sont penchés sur une autre molécule : l'enképhaline. Ils ont réussi à modifier cette molécule antidouleur produite par le corps, pour la rendre encore plus efficace que la morphine.

Cette étude ouvre une nouvelle perspective intéressante pour un traitement efficace de la douleur intense, qui évite les effets secondaires graves associés à la morphine ou aux opioïdes synthétiques, tels que la dépression respiratoire et l'addiction. L'article de recherche a été publié le 13 février dans le magazine Sciences advances

Comment ça marche ?

Pour faire simple, l'enképhaline, une fois libérée par certains neurones lors du déclenchement d'une douleur, n'était pas stable dans le corps. Elle ne représentait donc pas grand intérêt pharmaceutique car elle était incapable de produire un effet analgésique, explique l'Inserm dans un communiqué.

Or, la même molécule combinée à du squalène (un lipide naturel) devient plus stable et deux fois plus efficace. Autres avantages : elle a la capacité de se limiter à la zone douloureuse, et de ne pas provoquer de dépendance. Ce nouveau nano-médicament constitue une réelle avancée médicale qui permettra de soulager de la douleur sans danger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants