3 min de lecture Santé

Dentaire, optique, auditif... Ce qui pourrait changer avec le reste à charge zéro

ÉCLAIRAGE - Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, l’Assemblée nationale examine à compter de ce mardi 23 octobre la réforme du "reste à charge zéro". Focus sur cette mesure, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Des lunettes chez un opticien (illustration)
Des lunettes chez un opticien (illustration) Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

C'est une promesse de campagne. Afin de faciliter l'accès aux soins, quel que soit son niveau de vie, Emmanuel Macron souhaitait mettre en place le "reste à charge zéro" (RAC 0). L'idée ? Que la Sécurité sociale et les mutuelles prennent en charge intégralement certaines lunettes, prothèses dentaires ou auditives. 

Une mesure inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019, examinée ce mardi 23 octobre à l'Assemblée nationale. 

Cette volonté devrait coûter près d'un milliard d'euros par an à l'Assurance-maladie et aux mutuelles, selon les chiffres du Parisien. Mais, ces dernières, pourraient bien faire payer le prix fort à leurs clients, contrairement à ce qu'avait promis le gouvernement... 

Moins de 45% des prothèses dentaires remboursées

Autant le dire tout de suite, tous les actes ne seront pas pris en charge à 100%. Certaines couronnes en céramique, par exemple, seront remboursées pour les dents de devant mais pas pour celles de derrière alors que les couronnes métalliques seront prises en charge intégralement quelles que soient les dents concernées.

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Dans les faits, seuls 35 à 45% des soins de prothèses seront totalement remboursés. Tout a été classé selon trois paniers de soins, avec des prix très détaillés. Soit avec un remboursement total pour les patients, soit un remboursement partiel soit, avec un tarif libre où le patient paiera sans limite de prix.

Des lunettes 100% remboursées

Concernant les lunettes, là encore, tout ne sera pas pris intégralement en charge. Trois offres seront disponibles. La première proposera des lunettes (verres et montures) totalement remboursées. La deuxième offre, la plus chère, permettra aux opticiens de fixer eux-mêmes leur prix de lunettes. Enfin, une offre hybride va voir le jour et permettra aux clients d'acheter une paire de lunettes dont seuls les verres seront remboursés, ou à l'inverse, des lunettes dont seule la monture sera remboursée.

Difficile à l’heure actuelle de savoir combien de Français choisiront les offres en "reste à charge zéro". Mais chaque opticien sera obligé d'avoir en magasin ces paires 100% remboursées, avec plusieurs sortes de montures que ce soit pour les enfants (10 montures) ou les adultes (17 montures).

Deux possibilités pour les soins auditifs

Sur le même modèle que les lunettes, il y aura deux possibilités pour les appareils auditifs. Soit un remboursement total avec des tarifs encadrés, soit des tarifs libres, qui risquent même d’être plus conséquents encore que les prix d’aujourd’hui. 

Concernant les audio-prothèses prise en charge, Franceinfo explique que le RAC 0 concernera tous les types d'appareils, avec au moins 12 niveaux de réglages et un suivi une fois par an, mais avec un seuil maximal fixé à 950 euros par oreille à l'horizon 2021. Ces modèles seront renouvelables tous les quatre ans.

Vers une hausse des mutuelles ?

Ces changements de poids vont cependant avoir des conséquences sur le portefeuille des Français. Avec l'entrée en vigueur de la réforme, les mutuelles pourraient augmenter leurs tarifs de l'ordre de 7%, en moyenne, à partir de 2019, mais spécialement en 2020 et en 2021, selon nos informations.

Les plus durement touchés sont les retraités. Selon le Courtier de l'assurance, il faudrait en moyenne rajouter 200 euros pour un couple de retraités avec une prise en charge moyenne de mutuelle.

Concernant un couple avec deux enfants, il faudra compter 42 euros de plus alors qu'un étudiant devrait payer 36 euros supplémentaires chaque année. Des chiffres à affiner, qui évolueront notamment en fonction du nombre de personnes qui utilisent le reste à charge zéro.

>
Les mutuelles pourraient augmenter leurs tarifs Crédit Média : M6 | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Mutuelles Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795296617
Dentaire, optique, auditif... Ce qui pourrait changer avec le reste à charge zéro
Dentaire, optique, auditif... Ce qui pourrait changer avec le reste à charge zéro
ÉCLAIRAGE - Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, l’Assemblée nationale examine à compter de ce mardi 23 octobre la réforme du "reste à charge zéro". Focus sur cette mesure, promesse de campagne d'Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/dentaire-optique-auditif-ce-qui-pourrait-changer-avec-le-reste-a-charge-zero-7795296617
2018-10-23 18:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wZa067BPWzYOuoS07L2Y1w/330v220-2/online/image/2018/1023/7795297303_des-lunettes-chez-un-opticien-illustration.jpg