1 min de lecture Société

Déconfinement : "N'allons pas inventer un syndrome post-confinement", explique un psychiatre

INVITÉ RTL - Michel Lejoyeux, chef du service de psychiatrie à l'hôpital Bichat à Paris prône le retour à la "positive attitude" avec le déconfinement.

Des Espagnols dans les rues de Barcelone, pendant le déconfinement (illustration)
Des Espagnols dans les rues de Barcelone, pendant le déconfinement (illustration) Crédit : PAU BARRENA / AFP
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière Journaliste RTL

 

>
Déconfinement : "N'allons pas inventer un syndrome post-confinement", explique un psychiatre Crédit Image : RTL | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date :

Lundi 11 mai nous pourrons quitter nos quatre murs qui nous servaient d'horizon depuis 55 jours, respirer l'air libre, mais va-t-il falloir réapprendre à vivre ? Le déconfinement tant espéré n'est pas un retour à notre vie d'avant et beaucoup sont mêmes angoissés à l'idée de sortir.

"Je crois qu’il faut quand même raison gardée, nous avons beaucoup souffert des contraintes imposées par l'épidémie, par le virus. N'allons pas aujourd'hui inventer une nouvelle maladie qui serait le syndrome post-confinement, qui nous atteindrait obligatoirement parce que tout d'un coup on retrouve une liberté de mouvements", explique Michel Lejoyeux, chef du Service de psychiatrie à l'hôpital Bichat à Paris, sur RTL. "La nouvelle vie à laquelle nous allons être confrontés à, à la fois, des motifs d'inquiétude et des motifs de réassurance (...) On va se réhabituer à la sortie du cocon".

Le déconfinement sera le moment de "refaire un petit point de santé", poursuit Michel Lejoyeux en précisant : "ça va être le bon moment de repartir sur des principes très simples de santé (...) un peu d’exercices physiques, quelques comportements dont on est fier et puis un trait de caractère qu'on a utilisé pendant le confinement : l’altruisme". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Hôpitaux Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants