2 min de lecture Société

Déconfinement : qu’est-ce qu'un "motif impérieux" ?

ÉCLAIRAGE - Une nouvelle attestation pour les déplacements de plus de 100 kilomètres sera obligatoire pour un motif impérieux.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 7 mai 2020
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 7 mai 2020 Crédit : Capture d'écran
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et AFP

"Le virus ne se déplace pas tout seul et nous devons continuer à lutter contre la circulation de ce virus. Les infractions à ces règles continueront d'être sanctionnées", a expliqué Christophe Castaner dans sa prise de parole lors de la présentation de la suite du plan du gouvernement pour le 11 mai.

S'il sera possible de se déplacer sans attestation dans un rayon de 100 kilomètres autour de son domicile, il faudra en avoir une pour tout autres déplacements au-delà des 100 kilomètres, comme l'a révélé le ministre de l'Intérieur. Afin de permettre les déplacements nécessaires aux Français, des "motifs impérieux" feront office de laissez-passer.

Plus précisément, les seules raisons valables de ces déplacements seront d'abord d'ordre professionnel, pour des "métiers qui exigent une mobilité, comme les routiers, par exemple", indique Christophe Castaner.

Il faudra alors se munir d'une attestation employeur. Les motifs impérieux valent aussi pour les raisons familiales à partir du moment où elles concernent "un deuil ou une aide à apporter à une personne vulnérable". Cependant, un déplacement dans une résidence secondaire ne fait pas partie des motifs familiaux impérieux.

"La France est divisée en deux"

À lire aussi
La devanture d'une usine General Electrics, à Belfort, en France, le 8 décembre 2011. General Electric
Les infos de 6h - General Electric : 1.000 manifestants à Belfort au soutien des salariés

Après deux mois de confinement globalement respecté sur l'ensemble du territoire, qui ont permis une nette décrue de la pandémie, "la France est divisée en deux", a constaté jeudi le Premier ministre, Édouard Philippe, accompagné de nombreux ministres, lors d'une conférence de presse à Matignon.

Étant donné que le virus circule encore et que la tension et le risque de saturation dans les hôpitaux l'exigent, quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) restent classées en rouge, ainsi que le département de Mayotte, où le déconfinement est même renvoyé au-delà du 11 mai.

Cela place 32 départements au total et près de 27 millions d'habitants dans un confinement encore très contrôlé. Tout le reste du pays passe au vert sur la carte. Mais même dans ces régions, les plages resteront fermées avec des réouvertures au cas par cas, sur autorisation des préfets.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Éclairage Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants