1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Déconfinement : le Pr Pialoux ne "voit pas par quel miracle" l'épidémie pourrait se stabiliser
1 min de lecture

Déconfinement : le Pr Pialoux ne "voit pas par quel miracle" l'épidémie pourrait se stabiliser

INVITÉ RTL - Gilles Pialoux, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon, estime que le calendrier de déconfinement mis en avant par Emmanuel Macron est "écarté de la réalité scientifique".

Le Pr Gilles Pialoux, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon.
Le Pr Gilles Pialoux, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
L'invité de RTL Soir du 29 avril 2021
13:14
L'invité de RTL Soir du 29 avril 2021
13:14
Thomas Sotto & Victor Goury-Laffont

Le 19 mai, trop tôt pour les réouvertures ? Alors qu'Emmanuel Macron a dévoilé, dans un entretien accordé à la presse régionale, un plan en quatre étapes pour sortir progressivement des restrictions sanitaires, les communautés scientifiques et médicales s'inquiètent d'une décision qui pourrait s'avérer trop précoce.

"Peut-être que ça va se stabiliser, mais je ne vois pas par quel miracle", a regretté le professeur Gilles Pialoux au micro de RTL. Le chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon regrette une "prise de décision de plus en plus écartée de la réalité scientifique".

À son sens, la décision de rouvrir les terrasses le 19 mai arrive trop tôt "par rapport à une logique scientifique". Gilles Pialoux souligne par ailleurs que la stratégie de vaccination pourrait s’avérer insuffisante face au déconfinement, alors que les personnes qui risquent de fréquenter le plus les terrasses ou établissements culturels sont âgées de moins de 50 ans et donc pas nécessairement éligible à la vaccination.

"L'unité de la Nation inclut aussi les soignants et les soignés. On est dans des décisions où des choses pèsent plus que le remplissage des hôpitaux. On a l'impression d'avoir perdu une bataille d’écoute”, a déploré le médecin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/