2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : y a-t-il assez de respirateurs pour faire face à la deuxième vague ?

Les hôpitaux semblent être assez équipés pour faire face à une deuxième vague de Covid-19, mais les besoins en personnels restent énormes.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Covid-19 : y a-t-il assez de respirateurs pour faire face à la deuxième vague ? Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche et Ryad Ouslimani

Olivier Véran doit faire le bilan de l’épidémie de Covid-19 en France ce jeudi 1er octobre. Le ministre de la Santé pourrait annoncer le passage de certaines villes en zone rouge, ou demander aux maires des villes certaines mesures supplémentaires pour endiguer la propagation du virus. 

De plus, les chiffres de la tension hospitalière seront à scruter de près afin d’avoir une vision de l’occupation des services de réanimation notamment. Face à une deuxième vague, il semble que les hôpitaux soient au moins bien équipés en masques, blouses et autres gants. Une situation bien meilleure qu’au printemps. 

Mercredi, Yannick Jadot indiquait sur RTL qu’il manquait des respirateurs dans les services de réanimation de France. Ce que les médecins et professionnels de santé, interrogés par RTL, ne confirment pas. 

Des respirateurs mais pas de personnels

À la Société française de réanimation, qui regroupe les remontées d’informations de tous les hôpitaux du pays, on indique que le sujet des appareils de réanimation n’est pas du tout à l’ordre du jour. Aux hôpitaux de Paris, pas d’inquiétude non plus. À Marseille, il y a des appareils pour 500 lits, or il y a 177 malades en réanimation ce jour. 

À lire aussi
La place de Jaude, à Clermont-Ferrand (illustration) Coronavirus France
Coronavirus : ces villes qui pourraient appliquer le couvre-feu

En France, on peut soigner sans problème 5.000 malades, ils sont 1.200 actuellement. En cas de besoin, 5.000 respirateurs supplémentaires peuvent être déployés. De plus, 10.000 respirateurs avaient été fabriqués au printemps par Air Liquide-Peugeot-Valéo-Schneider. 1.900 sont utilisables dans les services de réanimation. Les autres pour le transport des malades. 

L’inquiétude viendrait plutôt du manque de personnel, car il faut plusieurs personnes pour s’occuper d’un malade Covid+. À l’AP-HP (Île-de-France), 500 personnes ont été recrutées depuis le 1er septembre, mais ça ne suffit pas. Même chose à Toulouse, Lyon, Marseille… Dans cette dernière ville la réserve sanitaire a été appelée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants